jeudi, février 29

Étiquette : Kim Jong-un

La Chine veut passer à « l’étape supérieure » avec la Corée du Nord
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine veut passer à « l’étape supérieure » avec la Corée du Nord

Le président chinois Xi Jinping a fait part au dirigeant nord-coréen Kim Jong Un de son désir de faire passer à "l'étape supérieure" la coopération entre les deux pays, ont affirmé le 18 avril des médias d'Etat de Pyongyang. Ce message de soutien intervient alors que la Corée du Nord multiplie ces derniers mois les essais d'armes, suscitant la réprobation des Etats-Unis et de leurs alliés japonais, sud-coréen et occidentaux. "L'amitié traditionnelle" entre la Chine et la Corée du Nord "résiste depuis longtemps aux épreuves des changements de la situation internationale", a déclaré Xi Jinping à Kim Jong Un dans un message cité par l'agence d'Etat nord-coréenne KCNA. "Je n'aurai de cesse d'oeuvrer à faire passer à l'étape supérieure l'amitié et la coopération entre les deux parties"...
La Chine souhaite accentuer la « coopération » avec la Corée du Nord
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine souhaite accentuer la « coopération » avec la Corée du Nord

Le président chinois Xi Jinping a souligné l'importance de la coopération entre Pékin et Pyongyang face à une "nouvelle situation" de nature indéterminée, a rapporté samedi l'agence d'Etat nord-coréenne KCNA. Dans un message au dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, Xi Jinping a déclaré que Pékin était prêt à "développer les relations d'amitié et de coopération entre la Chine" et la Corée du Nord au vu d'une "nouvelle situation" dont la teneur n'est pas précisée, selon un article de l'agence de presse nord-coréenne, KCNA. Pékin est l'allié économique le plus important de Pyongyang depuis la guerre de Corée dans les années 1950. La Chine représente plus de 90% des échanges bilatéraux de la Corée du Nord, qui est soumis à des sanctions économiques internationales. Le pays a d'ailleurs ferm...
La Chine tente l’apaisement avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine tente l’apaisement avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un

Selon l'agence de presse nord-coréenne, KCNA, le président chinois Xi Jinping a écrit au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, lui proposant de coopérer pour «accélérer la paix» dans le monde. Dans le même temps, les ministres de la défense chinois et sud-coréen se sont entretenus sur la situation dans la péninsule coréenne. Cette lettre intervient dans un cadre de tensions croissante dans la péninsule coréenne, après une série record d'essais de missiles par Pyongyang et alors que Séoul, Washington et Tokyo ont renforcé leur coopération militaire. Pyongyang a notamment lancé le 18 novembre un missile balistique intercontinental (ICBM) qui est tombé au large du Japon, et Kim Jong-un a menacé les États-Unis de riposte nucléaire si son pays était attaqué. «Le monde, l'époque et l'his...
Réaction à la réélection de Xi Jinping à la tête de la Chine
PCC, POLITIQUE

Réaction à la réélection de Xi Jinping à la tête de la Chine

Le président russe Vladimir Poutine a adressé ses "félicitations les plus chaleureuses" à son homologue chinois Xi Jinping à l'occasion de sa réélection à la tête du Parti communiste chinois, pour un troisième mandat historique. "Je serai ravi de poursuivre notre dialogue constructif et notre travail commun étroit visant à renforcer les relations de partenariat global et de coopération stratégique entre nos États", a souligné le président russe, cité dans un communiqué du Kremlin, en souhaitant au dirigeant chinois de "nouveaux succès (...), une santé robuste et la prospérité". De son côté, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a lui aussi envoyé ses "chaleureuses félicitations" au président chinois Xi Jinping, souhaitant un "plus bel avenir" aux relations bilatérales, rapporte l'agen...
Les États-Unis dénoncent les liens entre la Corée du nord et la Chine
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les États-Unis dénoncent les liens entre la Corée du nord et la Chine

Les États-Unis ont accusé le 5 octobre la Chine et la Russie d'avoir protéger Pyongyang des tentatives de renforcement des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU imposées sur ses programmes d'armes nucléaires et de missiles balistiques. "La RPDC (Corée du Nord) a bénéficié d'une protection totale de la part de deux membres de ce conseil", a déclaré l'ambassadrice américaine aux Nations unies, Linda Thomas-Greenfield. "En bref, deux membres permanents du Conseil de sécurité ont permis à Kim Jong Un." Le conseil de 15 membres s'est réuni le 5 octobre pour échanger sur le dossier nord-coréen, après que Pyongyang, dotée d'armes nucléaires, a tiré le 4 octobre un missile balistique qui a survolé le Japon pour la première fois en cinq ans et incité les habitants à se mettre à l'abri. ...
Pyongyang soutient la proposition de sécurité mondiale de la Chine
Asie/Pacifique, MONDE

Pyongyang soutient la proposition de sécurité mondiale de la Chine

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a exprimé son «soutien entier» à l'initiative du président chinois Xi Jinping pour la sécurité mondiale, dans un contexte de rivalité croissante entre Washington et Pékin. Dans un communiqué publié par le vice-ministre Pak Myong-ho sur le site Internet du ministère, Pyongyang a souligné que la position du gouvernement nord-coréen sur la stimulation des relations et de la coopération avec la Chine restait ferme «malgré la situation internationale compliquée». «Le monde fait face à une crise et un défi graves en raison de l'autoritarisme et de l'arbitraire des Etats-Unis et de ses Etats vassaux qui secouent la base de la paix et la stabilité internationales», a-t-il indiqué. Pak Myong-ho a déjà témoigné du soutien absolu à l'initiative...
La Corée du Nord devrait rouvrir la frontière avec la Chine
Asie/Pacifique, MONDE

La Corée du Nord devrait rouvrir la frontière avec la Chine

La Corée du Nord est semble-t-il en train de mener des préparatifs pour rouvrir ses routes ferroviaires avec la Chine, après une période de stricts contrôles frontaliers en raison de la pandémie de Covid-19, ont déclaré des officiels du ministère de l'Unification. Le porte-parole adjoint du ministère, Cha Deok-cheol, a indiqué que la Corée du Sud avait détecté des signes de préparatifs pour une reprise commerciale dans les régions nord-coréennes partageant la frontière avec la Chine, telle que la construction d'une installation de quarantaine. D'ailleurs le Service national du renseignement (NIS) a indiqué aux députés sud-coréen que la Corée du nord discute actuellement avec la Chine et la Russie de la reprise des opérations ferroviaires à travers la frontière, et celle reliant Sinui...
La Chine et la Corée du nord célèbrent leurs 60 années d’amitié
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine et la Corée du nord célèbrent leurs 60 années d’amitié

De notre stagiaire Manon KBidi - Xi Jinping, le président chinois et Kim Jong-un, le président de la République Populaire Démocratique de Chine (RPDC) et secrétaire général du Parti des travailleurs de Corée (PTC) ont échangé le11 juillet des messages de félicitations pour fêter les 60 ans du Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle entre la Chine et la RPDC. En 1959, dans le centre-ville de Pyongyang, au pied de la colline Moran, a été érigée la Tour de l'amitié Chine-RPDC, véritable symbole de l'amitié entre les deux pays. Le 11  juillet 1961, les deux pays ont signé ce traité d’amitié. Zhou Enlai, premier ministre de Mao Zedong et Kim Il-sung, les anciens dirigeants de Chine et de Corée du nord avaient pris la décision stratégique de signer ce traité pour conso...
La Chine et la Corée du nord veulent renforcer leurs liens d’amitié
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine et la Corée du nord veulent renforcer leurs liens d’amitié

La Chine est le principal soutien économique et diplomatique de la Corée du Nord. Récemment, les chefs d'Etat se sont rencontrés cinq fois en trois ans. Le président chinois Xi Jinping et le leader nord-coréen Kim Jong Un se sont engagés à faire entrer les relations bilatérales dans une «nouvelle phase» à l'occasion du 60e anniversaire de leur traité d'amitié. La Chine est depuis plusieurs décennies le principal soutien économique et diplomatique de la Corée du Nord. Une relation héritée de la Guerre de Corée (1950-1953), quand Mao Zedong avait envoyé des millions de soldats combattre la force des Nations Unies, emmenée par Washington. Les relations ont évolué, dans un contexte particulier, car la Corée du Nord a renforcé ses activités dans le domaine de l'armement nucléaire, afin...
Kim Jong-un veut renforcer ses relations avec la Chine
Asie/Pacifique, MONDE

Kim Jong-un veut renforcer ses relations avec la Chine

Dans un message de félicitations adressé par Kim Jong-un au président chinois Xi Jinping, à l'occasion du centenaire de la fondation du Parti communiste, le leader nord-coréen Kim Jong-un a souligné les efforts de son pays pour consolider le futur de ses relations avec la Chine. Kim Jong Un a mis en avant la "croyance ferme en la justice et en la cause socialiste et communiste" qui unit les deux pays. La Corée du Nord et la Chine devraient "accélérer leur progression vers un avenir meilleur, surmontant les difficultés et les épreuves grâce à leur amitié militante et leurs liens de parenté", a déclaré le dirigeant nord-coréen. Kim Jong-Un a également défendu le parti communiste chinois (PCC) contre les pressions venant de l'étranger, considérant que les "calomnies vicieuses des fo...
Le nouvel ambassadeur nord-coréen en Chine remet ses lettres de créance à Xi
Asie/Pacifique, MONDE

Le nouvel ambassadeur nord-coréen en Chine remet ses lettres de créance à Xi

 Le nouvel ambassadeur nord-coréen en Chine, Ri Ryong-nam, a remis ses lettres de créance au président chinois Xi Jinping, selon le quotidien nord-coréen Rodong Sinmun. En présentant les lettres de créance mercredi, l'ambassadeur Ri Ryong-nam a transmis «les salutations chaleureuses» du président Kim Jong-un à Xi Jinping, qui a également demandé au diplomate d'envoyer ses salutations à Kim Jong-un, selon le journal. Ri Ryong-nam, âgé de 61 ans, a remplacé Ji Jae-ryong, qui était ambassadeur à Pékin depuis 2010, selon un message publié sur le site Internet officiel du ministère. La Corée du Nord a ainsi nommé un ancien ministre du Commerce au poste d'ambassadeur en Chine, une décision qui semble viser à renforcer les liens économiques avec son plus proche allié. Le nouvel ambass...
L’ancien ambassadeur à Londres devient envoyé spécial pour la Corée du Nord
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

L’ancien ambassadeur à Londres devient envoyé spécial pour la Corée du Nord

La Chine a désigné l'ancien ambassadeur en Grande-Bretagne, Liu Xiaoming, en tant que représentant spécial de la Chine, chargé des négociations diplomatiques sur les questions nucléaires nord-coréennes, a déclaré le ministère chinois des affaires étrangères. La Chine a récemment tenté de forger une relation plus étroite avec Pyongyang, car leurs liens respectifs avec les États-Unis ont montré de vives tensions, peu de temps après la prise de fonction du président Joe Biden en janvier 2021. Liu Xiaoming a été ambassadeur en Corée du Nord de 2006 à 2010. Il devrait doubler en tant que représentant principal de la Chine dans les pourparlers à six sur les questions nucléaires de Pyongyang, qui impliquent les deux Corées, la Chine, le Japon, la Russie et les États-Unis. Les pourpar...
La Chine veut travailler avec la Corée du Nord pour «préserver la paix»
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine veut travailler avec la Corée du Nord pour «préserver la paix»

Le président chinois Xi Jinping a indiqué le 22 mars que son pays était prêt à travailler avec Pyongyang pour «préserver la paix et la stabilité» dans la péninsule coréenne, dans un message au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Les déclarations du président Xi, transmises lors d'un échange avec l'ambassadeur de Corée du Nord en Chine, interviennent peu après la visite à Séoul de deux hauts responsables américains, le secrétaire d'État Antony Blinken et le secrétaire à la Défense Lloyd Austin, qui a suscité la colère de la Corée du Nord. Récemment, la Corée du Nord avait averti qu'elle ne changerait pas de position avec les États-Unis tant qu'ils ne renonceraient pas à leur «politique hostile» envers elle, alors que Antony Blinken et Lloyd Austin étaient à Séoul, pour renforcer les li...
La Chine assure ne pas détourner les sanctions contre la Corée du Nord
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine assure ne pas détourner les sanctions contre la Corée du Nord

Hua Chunying, porte-parole du ministre des Affaires étrangères en Chine, a assuré que la Chine ne contourne pas les sanctions des Nations Unies contre la Corée du Nord, après les accusations des Etats-Unis. La Chine a dénoncé la volonté des États-Unis de faire du «sensationnalisme» après des accusations de Washington attestant que la Chine contournerait des sanctions de l'ONU contre Pyongyang. Le 2 décembre, les États-Unis ont rejeté sur la Chine la responsabilité de cette situation et accusé la Chine de fermer sciemment les yeux sur les entorses aux sanctions des Nations Unies contre la Corée du Nord. En effet, le président américain Donald Trump a rencontré en 2018 le dirigeant nord-coréen, Kim Jong Un, lors d'un sommet historique à Singapour, suivi de deux autres rencontres. Ce...
Contre le Covid-19, Kim Jong-un a reçu un vaccin expérimental chinois
2019-nCoV, Asie/Pacifique, MONDE

Contre le Covid-19, Kim Jong-un a reçu un vaccin expérimental chinois

La Chine a fourni au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et sa famille des doses d'un vaccin expérimental contre le coronavirus, Covid-19, a annoncé un analyste américain, sur la base de sources non identifiées au sein des services du renseignement japonais. Harry Kazianis, expert de la Corée du Nord membre du Centre pour l'intérêt national, un groupe de réflexion basé à Washington, a indiqué que Kim Jong-un et plusieurs hauts représentants à Pyongyang avaient été vaccinés au cours du mois de novembre. Dans un article publié sur le site 19FortyFive, l'expert a assuré ne pas être en mesure d'indiquer quel laboratoire chinois avait fourni des doses de son vaccin candidat et si celui-ci était sûr.
La mer de Chine au cœur du Sommet de l’ASEAN
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, Mers de Chine

La mer de Chine au cœur du Sommet de l’ASEAN

Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis en mer de Chine méridionale sont au cœur des discussions qui se sont ouvertes ce 9 septembre lors d'un sommet régional en Asie du Sud-Est, auquel les deux grandes puissances participent. La réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) dont Hanoï est l'hôte se tient en visioconférence jusqu'au 12 septembre. Le secrétaire américain Mike Pompeo et le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi ont prit part aux débats, alors que la Chine et les Etats-Unis multiplient les manœuvres militaires en mer de Chine méridionale depuis plusieurs mois. La mer de Chine méridionale est un axe stratégique important pour les deux puissances économiques mondiales, qui souhaitent maîtriser ce...
Xi Jinping et Kim Jong-un s’échangent des amabilités
Asie/Pacifique, MONDE

Xi Jinping et Kim Jong-un s’échangent des amabilités

Le président Xi Jinping a remercié Kim Jong Un, président de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), pour son message de soutien à la Chine. Xi Jinping s'est dit "très heureux de recevoir un message chaleureux et amical" de la part de son allié historique, Kim Jong-un, dont certains médias occidentaux le considéraient mort. Pour le président chinois, le message du leadre nord-coréen est une illustration "vivante" du "fondement solide et de la forte vitalité de l'amitié traditionnelle entre la Chine et la RPDC". La Corée du Nord a condamné le 8 mai les manœuvres militaires sud-coréennes en affirmant que la péninsule était revenue à la situation de tensions qui prévalait avant le rapprochement inter-coréen de 2018, tandis que Kim Jong Un a de son côté adressé un message à...
Xi Jinping et Kim Jong-Un célèbrent leur « amitié immortelle »
Asie/Pacifique, MONDE

Xi Jinping et Kim Jong-Un célèbrent leur « amitié immortelle »

Le président Xi Jinping a loué la relation "durable, saine et stable" entre la Chine et la Corée du Nord, lors du 70ème anniversaire de leurs relations diplomatiques. De son côté, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a envoyé un message à son homologue chinois, dans lequel il déclare que "l'amitié invincible" entre les deux pays "sera immortelle sur la voie de l'accomplissement de la cause du socialisme", a indiqué le 6 octobre, l'agence officielle nord-coréenne, KCNA. Rappelant que "la RPDC a compté parmi les premiers pays à établir de tels liens diplomatiques, il a estimé qu'au cours de ces 70 années, (…), l'amitié traditionnelle entre la Chine et la RPDC a résisté à l'épreuve du temps et aux aléas de la conjoncture internationale, n'a cessé de grandir et s'est enracinée dans le...
Beijing soutient Pyongyang face à Washington
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, MONDE

Beijing soutient Pyongyang face à Washington

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, est en visite à Pyongyang où il a réaffirmé le soutien de Beijing à la Corée du Nord, promettant «une étroite communication» avec son allié au moment où les échanges avec Washington sont dans l'impasse. Wang Yi a affirmé à son homologue nord-coréen Ri Yong Ho que Beijing était prêt «à promouvoir (…) une communication et une coopération étroites sur la scène internationale», a indiqué ce 3 septembre le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué. De son côté, Ri Yong Ho a déclaré que son pays souhaite travailler avec la Chine afin de «promouvoir un plus grand développement» de leurs relations, selon le communiqué. Les discussions bilatérales entre Washington et Pyongyang sont dans l'impasse depuis l'échec du...
Le sommet Kim-Trump qualifié de «grande portée» par la Chine
Amériques, Asie/Pacifique, MONDE

Le sommet Kim-Trump qualifié de «grande portée» par la Chine

Le gouvernement a salué la «grande portée» de la rencontre du 30 juin entre les dirigeants nord-coréen Kim Jong-un et américain, Donald Trump. Beijing a appelé à «profiter des circonstances favorables» pour progresser vers la dénucléarisation. Après avoir retrouvé Kim Jong-un dans la Zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées, Donald Trump a effectué quelques pas en territoire nord-coréen - une première pour un président américain en exercice. Suite à un entretien en Corée du sud, Donald Trump a ensuite raccompagné le dirigeant dans son pays. Le président américain a par la suite annoncé que des négociateurs des deux pays reprendraient leurs discussions «d'ici deux à trois semaines» sur le programme nucléaire de Pyongyang. «Cela mérite d'être salué», a déclaré lors d'u...
Une « amitié traditionnelle » face aux défis actuels
Asie/Pacifique, MONDE

Une « amitié traditionnelle » face aux défis actuels

En visite en Corée du nord, le président Xi Jinping a indiqué dans une tribune parue dans le quotidien nord-coréen Rodong Sinmun que "la Chine soutient juste voie suivie par Pyongyang, pour résoudre les questions en suspens dans la péninsule coréenne". Dans cette tribune publiée en première page du journal officiel, Xi Jinping a indiqué que son gouvernement soutiendra activement les réalisations du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans son entreprise de «construction socialiste» visant à développer l'économie de la Corée du Nord. «Nous contribuerons activement à la paix, à la stabilité, au développement et à la prospérité dans la région en renforçant la communication et la coordination avec la République populaire démocratique de Corée», a écrit Xi Jinping. Lors de sa renconte...
Xi Jinping renforce sa présence en Asie
Asie/Pacifique, MONDE

Xi Jinping renforce sa présence en Asie

Venu soutenir son allié historique, le président Xi Jinping compte rappeler aux États-Unis sa place incontournable dans la région. Pour certains observateurs, cette venue est un moyen de pression pour Xi Jinping dans un contexte de guerre commerciale sino-américaine. Arrivé le 20 juin en Corée du Nord, cette visite est la première d’un président chinois depuis 14 ans, afin de renforcer l’alliance bilatérale au moment où le rapprochement entre Kim Jong-un et Donald Trump piétine. «Notre peuple est fier d’avoir un ami proche et digne de confiance comme le peuple chinois», a écrit dans un éditorial le Rodong Sinmun, principal journal nord-coréen. Dans une tribune publiée mercredi par le Rodong Sinmun, Xi Jinping a assuré que l’amitié sino-nord-coréenne est «irremplaçable, même pou...
Hausse du nombre de touriste chinois en Corée du nord
Asie/Pacifique, MONDE

Hausse du nombre de touriste chinois en Corée du nord

Le gouvernement nord-coréen a récemment lancé une vaste campagne de rénovation de ces monuments et de nettoyage de ses pourtours par des militaires et ouvriers. L'objectif est d'attirer les touristes, notamment venus de Chine. Une fresque a aussi été mise au jour avec des inscriptions : "l'armée des volontaires du peuple chinois, qui s'est battue avec nous sur cette terre et a défait l'ennemi commun". Leurs "exploits immortels (…) dureront éternellement", ainsi que "l'amitié forgée entre les peuples de la République de Chine et de la République populaire démocratique de Corée". En effet, la colonne représente la bataille entre les soldats chinois et nord-coréens contre l'armée américaine pendant la guerre de Corée (25 juin 1950 – 27 juil. 1953). 69 ans après que Mao Zegong...
Xi Jinping en visite d’Etat en Corée du nord
Asie/Pacifique, MONDE

Xi Jinping en visite d’Etat en Corée du nord

Le président Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du PCC, effectuera une visite d'Etat en République populaire démocratique de Corée les 20 et 21 juin, à l'invitation de Kim Jong Un, président du Parti des travailleurs de Corée et président de la Commission des affaires d'Etat de la RPDC. Hu Zhaoming, porte-parole du Département international du Comité central du PCC, a indiqué que cette visite est la première visite d'état effectuée par le plus haut dirigeant du PCC et chef d'Etat chinois en 14 ans. Il s'agit également de la première visite de Xi Jingping dans ce pays depuis le 18e Congrès national du PCC en 2012, a indiqué Song Tao, chef du Département international du Comité central du PCC, en informant la presse de cette visite prochaine. Cette visite ...
Ouverture d’un poste frontière entre la Chine et la Corée du nord
Asie/Pacifique, MONDE

Ouverture d’un poste frontière entre la Chine et la Corée du nord

Les autorités chinoises ont inauguré un nouveau poste frontière avec la Corée du Nord, alors que Pyongyang est toujours sous le coup de sanctions économiques internationales visant à limiter son commerce avec l'extérieur. Le point de passage se situe au-dessus du fleuve Yalu, qui marque la frontière sino-coréenne entre la ville chinoise de Ji'an et la citée nord-coréenne de Manpo. "Après des années d'efforts sans relâche, le point de passage routier sino-nord-coréen de Ji'an à Manpo a été inauguré", a rapporté sur son site internet la ville de Ji'an. Le projet, d'une enveloppe de 280 millions de yuans (37 millions d'euros), doit permettre d'acheminer chaque année 200.000 personnes et 500.000 tonnes de marchandises, selon la mairie de Ji'an. Lors de l'inauguration, un premier group...
Kim Jong-un fait part de ses inquiétudes à Xi Jinping
Asie/Pacifique, MONDE

Kim Jong-un fait part de ses inquiétudes à Xi Jinping

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a fait part au président chinois Xi Jinping de sa "préoccupation" devant l'"impasse" dans les discussions avec les Etats-Unis sur la dénucléarisation. D'après l'agence officielle nord-coréenne KCNA, Kim Jong-un "a exprimé sa préoccupation en raison de l'impasse créée dans le processus d'amélioration des relations entre les Etats-Unis et la RPDC et dans les discussions sur la dénucléarisation". "La position de principe" de Pyongyang visant à "parvenir à une solution pacifique par le dialogue reste inchangée", a souligné le dirigeant nord-coréen, cité par KCNA. Selon l'agence nord-coréenne, le gouvernement chinois a apporté son entier soutien à la position de la Corée du Nord : "Xi Jinping a dit que les questions légitimes soulevées par la RPD...
Kim Jong-un a quitté la Chine
Asie/Pacifique, MONDE

Kim Jong-un a quitté la Chine

Le train spécial de Kim Jong-un a quitté Beijing le 9 janvier, après une quatrième visite chez son allié historique. Le dirigeant nord-coréen s'est entretenu avec son homologue chinois, Xi Jinping sur les stratégies à déployer avant un nouveau sommet envisagé avec l'américain Donald Trump. Au cours de cette visite, Kim était accompagné de son épouse, Ri Sol-ju, de sa sœur cadette Kim Yo-jong et d'autres officiels dont Kim Yong-chol, en charge des négociations avec les Etats-Unis pour la dénucléarisation, et Ri Yong-ho et No Kwang-chol, chefs de la diplomatie et de la défense du Nord. Conformément à la tradition, le gouvernement chinois a maintenu le secret sur le programme de la visite de Kim Jong-un, arrivé la veille dans la capitale chinoise. Lors d'un point presse, le porte-...
Nouvelle visite de Kim Jong-un en Chine
Asie/Pacifique, MONDE

Nouvelle visite de Kim Jong-un en Chine

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un effectue une visite de quatre jours en Chine à l'invitation du président chinois Xi Jinping. Aucun des médias officiels des deux pays n'a donné de détails sur le programme du président nord-coréen ni le but de cette visite. D'après une source au fait des relations intercoréennes, le journal sud-coréen Hankyoreh a indiqué que Kim Jong-un se rendait Pékin afin d'y retrouver Xi Jinping pour un quatrième sommet bilatéral. Kim Jong-un s'est rendu en Chine à trois reprises en 2018 pour s'entretenir avec Xi Jinping, avant et après les sommets que le dirigeant nord-coréen a tenus, séparément, avec le président américain Donald Trump et le président sud-coréen Moon Jae-in. Selon des sources diplomatiques, citées par l'agence de presse Reuters, Xi J...
Beijing répond à Donald Trump sur le dossier nord-coréen
Amériques, MONDE

Beijing répond à Donald Trump sur le dossier nord-coréen

Le président américain Donald Trump a réaffirmé que la Chine était responsable de l'impasse des discussions entre Washington et Pyongyang, menaçant de reprendre immédiatement les manoeuvres militaires conjointes avec la Corée du Sud et le Japon et qu'elles seront "plus grandes que jamais". Dans un article publié par l'agence de presse Xinhua, il est écrit qu'"une percée dans les négociations avec la RPDC, à n'en pas douter un véritable joyau pour sa couronne, serait un beau coup avant les élections de mi-mandat. Toute autre issue serait considérée comme un revers pour une Maison Blanche déjà mal en point". Les contradictions américaines L'article dénonce ainsi la position américaine lors du sommet du 12 juin 2018 à Singapour entre Donald Trump et le dirigeant nord-coréen, Kim Jon...
Donald Trump attaque la Chine sur la Corée du nord
Amériques, MONDE

Donald Trump attaque la Chine sur la Corée du nord

Le président américain Donald Trump a évoqué le 9 juillet «la pression négative» de la Chine sur son voisin nord-coréen, en raison du conflit commercial sino-américain. Dans un tweet le président américain a jeté le doute sur la position chinoise dans le dossier nord-coréen : «J'ai confiance que Kim Jong Un honorera le contrat que nous avons signé et, plus important encore, notre poignée de main. Nous avons accepté la dénucléarisation de la Corée du Nord. La Chine, d'un autre côté, exerce peut-être une pression négative sur un accord en raison de notre position sur le commerce chinois. J’espère que non». Le lendemain, Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, a assuré lors d’un point presse avoir «trois points à faire. Premièrement, la position de la Ch...