La Chine et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont convenu d’approfondir leur coopération pour aider la région à se remettre de la pandémie de Covid-19 et de mettre en œuvre rapidement l’accord du Partenariat économique global régional (RCEP), qui entrera en vigueur en janvier 2022.

Selon le communiqué de presse à l’issue du 24ème sommet ASEAN-Chine, « la Chine est déterminée à soutenir le Cadre du redressement global de l’ASEAN ainsi que son Plan de mise en œuvre, qui guidera les deux parties dans l’approfondissement de leur coopération dans différents domaines, dont la santé publique, la sécurité sociale, l’intégration économique, la transformation numérique et le développement durable ».

Lire aussi : Le commerce bilatéral Chine-ASEAN atteint 16,5% de 1991 à 2020

Dans ce contexte, la Chine et l’ASEAN ont souligné l’importance de l’intégration économique entre les deux parties afin de répondre à la pandémie de COVID-19 et accélérer la reprise économique de la région.

La Chine et l’ASEAN se sont mis d’accord pour promouvoir l’Accord de libre-échange Chine-ASEAN et d’explorer les opportunités d’ouverture mutuelle plus large dans d’autres domaines dans le cadre de cet accord de libre-échange, « y compris en créant davantage d’opportunités commerciales dans le domaine de l’économie numérique et en favorisant les nouvelles sources de croissance et de coopération ».

Les dirigeants des pays de l’ASEAN et de la Chine ont également souligné la nécessité de renforcer la coopération pour améliorer la connectivité et la résilience des chaînes d’approvisionnement de la région en explorant « le développement de corridors économiques, ainsi que de parcs économiques, commerciaux et industriels ».

L’ASEAN a débuté le 26 octobre ses 38ème et 39ème sommets sous la présidence de Bruneï par le biais d’une conférence en ligne, en plaçant en tête de son ordre du jour la lutte contre la pandémie de Covid-19 et la promotion de la reprise économique.

En plus de Bruneï, l’ASEAN regroupe le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

La Chine est le premier partenaire commercial des pays de l’ASEAN, enregistrant respectivement 599,34 milliards de dollars (540 mds €) et 543,12 milliards de dollars (488 mds €) d’échanges commerciaux bilatéraux avec le pays, soit une croissance respective de 30,4% et de 35,4% en glissement annuel.

La valeur des échanges commerciaux entre la Chine et l’ASEAN a donc surpassé de 31,2 milliards de dollars (28 milliards d’euros) celle entre la Chine et l’UE.