27% des importations d’armes de l’Afrique subsaharienne entre 2013 et 2017 proviennent de la Chine, contre 16% durant la période 2008-2012, selon le rapport publié le 12 mars par l’Institut international de recherche sur la paix (Sipri).

Globalement, 22 pays d’Afrique subsaharienne ont importé des armes «Made in China» au cours des cinq dernières années. La part de l’empire du Milieu dans les importations d’armes par les 54  pays africains, est ainsi passée de 8,4% entre 2008 et 2012 à 17% entre 2013 et 2017.

De plus, les exportations chinoises d’armes vers l’ensemble des pays du continent, ont augmenté de 55% entre 2013 et 2017 comparativement à la période 2008-2012. Le rapport a précisé que ces armes qui ne concernent que les armes dites majeures (avions, systèmes de défense antiaérienne, blindés, missiles, navires, satellites, etc.).

En Afrique du Nord, la Chine est devenue un important fournisseur de l’Algérie entre  2013 et 2017, avec notamment plusieurs livraisons des frégates et d’artillerie.

Au total, les importations d’armes par les pays africains ont diminué de 22% durant la période 2013-2017 comparativement à la période 2008-2012. Les Etats d’Afrique subsaharienne ont eux reçu 32% des importations totales du continent entre 2013 et 2017.

Les cinq principaux importateurs d’armes en Afrique subsaharienne durant la période étaient le Nigeria, le Soudan, l’Angola, le Cameroun et l’Ethiopie, qui ont représenté  56% des importations d’armes de la région.