La Chine a lancé le 27 novembre son premier réacteur nucléaire « Made by China« , le Hualong One. Il s’agit d’une étape importante dans sa démarche d’indépendance vis-à-vis des technologies occidentales.

Hualong One, « une conception de réacteur de troisième génération développée par la Chine, a été connectée avec succès au réseau de la province du Fujian en Chine orientale », via la centrale nucléaire n°5 de Fuqing, dans la province du Fujian, selon CNNC

Le réacteur, qui a été connecté vendredi au réseau électrique national, peut produire quelque 10 milliards de KW/H d’électricité chaque année et réduire de 8,16 millions de tonnes les émissions de carbone, selon la Corporation nationale chinoise du nucléaire (CNNC).

Cette dernier a indiqué que la Chine brise ainsi « le monopole de la technologie étrangère en matière de nucléaire, et est officiellement devenue un pays doté de techniques nucléaires avancées ».

Les experts ont déclaré que le bon fonctionnement de la centrale nucléaire Fuqing n°5 « stimulera l’innovation scientifique et technologique de la Chine et contribuera au développement de l’industrie manufacturière de pointe dans le pays ».

D’ailleurs, la construction de la centrale nucléaire Fuqing n°5 a commencé le 7 mai 2015, avec principalement (à 85%) des composants et pièces majeurs entièrement fabriqués en Chine.

Les centrales nucléaires chinoises n’ont fourni que 5% des besoins électriques du pays en 2019, selon l’Administration nationale de l’énergie, mais cette part devrait augmenter avec l’objectif de la Chine d’être neutre en émissions de carbone d’ici 2060.

La réduction de la dépendance à la technologie occidentale dans les secteurs stratégiques, comme le nucléaire, est un objectif central de la stratégie chinoise définie dans le plan « Made in China 2025 ».

Des milliards de dollars d’aide publique ont été versés aux entreprises chinoises pour atteindre cet objectif, une politique qui irrite les partenaires commerciaux de la Chine et a déclenché une guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Les travaux pour mettre au point Hualong One ont démarré en 2015 et six autres réacteurs sont actuellement en chantier, en Chine et à l’étranger, a précisé la CNNC. La Chine dispose de 47 centrales nucléaires d’une capacité totale de 48,75 millions de KW, au troisième rang derrière les Etats-Unis et la France.