La Chine a décidé de donner 7 millions de dollars (6,16 M€) aux autorités sud-soudanaises pour lutter contre l’insécurité alimentaire, a annoncé Adnan Khan, directeur du Programme alimentaire mondial (PAM) pour le Soudan.

Ce dernier a déclaré dans un communiqué que « la contribution de la Chine permettrait à l’agence onusienne d’acheter du riz, des légumineuses et d’autres denrées consacrés à alimenter les écoles et les rations alimentaires générales de plus de 126.000 personnes dans les zones les plus touchées par les conflits et l’insécurité alimentaire ».

Adnan Khan a considéré cette initiative chinoise comme une opportune, car le PAM a des besoins croissants pour répondre à la hausse des besoins. « Le soutien à notre activité sur les repas scolaires est un investissement inestimable dans la génération future et le développement général du pays », a-t-il souligné.

« Le PAM note avec reconnaissance que le soutien apporté par la Chine à ses opérations a considérablement augmenté ces dernières années. Grâce aux contributions de la Chine en 2015 et 2017, le PAM au Soudan du Sud a pu acheter environ 4.600 tonnes de nourriture qui ont couvert les rations alimentaires d’urgence d’environ 290.000 personnes », a rappelé le directeur de l’agence onusienne pour le Soudan.

He Xiangdong, ambassadeur de Chine au Soudan du Sud, a assuré que Beijing resterait aux côtés des Sud-Soudanais en ces temps de crise alimentaire. « Cette nouvelle contribution fait partie de notre engagement à soutenir les efforts déployés par le gouvernement du Soudan du Sud et les agences humanitaires pour distribuer la nourriture adéquate aux Sud-Soudanais au bord de la famine », a expliqué ce dernier.

En pleine guerre civile, le Soudan du Sud a également doit faire face à une grande famine qui a considérablement accru la vulnérabilité des populations. Le nouveau décaissement devrait impacter plus de 126 000 personnes dans un pays où près de 5 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire.