La Chine se classe en 7ème position de l’indice des pays les plus propices aux investissements directs à l’étranger (IDE). Il s’agit là de son plus bas classement depuis la création de cet indice en 1999.

L’Empire du milieu perd de son attractivité aux yeux des grands investisseurs internationaux, selon le classement annuel du cabinet A.T. Kearney.

D’après cet indice des pays les plus propices aux investissements directs à l’étranger, 77% des entreprises comptent augmenter leur niveau d’investissement au cours des trois prochaines années.

La Chine avait occupé la tête de ce classement entre 2002 et 2012. Désormais, le pays arrive à la 7ème place, en raison du « ralentissement de la demande intérieure », du « recul des exportations », des « inquiétudes croissantes sur le niveau d’endettement des entreprises chinoises » et de « l’impact de la guerre commerciale avec les Etats-Unis ».