Selon l’agence de presse Reuters, la Chine est prête à faire tous les efforts nécessaires pour parvenir à une « réunification » pacifique avec Taïwan, a déclaré mercredi un porte-parole du gouvernement chinois, alors que Pékin a mené le mois dernier ses plus importantes manœuvres militaires autour de l’île.

« Pékin considère Taïwan comme partie intégrante de son territoire. Le gouvernement taïwanais rejette les revendications chinoises à l’égard de l’île et affirme que seul son peuple peut décider de son avenir », a souligné le porte-parole.

La visite de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, à Taïwan le mois dernier a provoqué l’ire de Pékin, qui a multiplié depuis les manœuvres militaires.

Retrouvez l’ensemble des articles autour de la visite de Nancy Pelosi

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan, a indiqué lors d’une conférence de presse que Pékin était prêt à fournir des efforts importants pour parvenir à une « réunification » pacifique. « La détermination de la Chine à préserver son territoire est sans failles », a-t-il ajouté.

De son côté, une porte-parole de Chine continentale a souligné que le Consensus de 1992 reste le point d’ancrage pour l’amélioration et le développement des relations à travers le détroit de Taiwan, quelle que soit l’évolution des liens trans-détroit au fil du temps.

Zhu Fenglian, a réagit lors d’une conférence de presse régulière en réponse à une question sur les événements récents organisés par la partie continentale pour marquer le 30e anniversaire du Consensus de 1992.

Cette dernière a déclaré que le développement des relations inter-détroit avait prouvé à plusieurs reprises que le Consensus de 1992 était irremplaçable pour la partie continentale et Taïwan dans l’établissement d’une confiance mutuelle, l’engagement dans le dialogue et la consultation et l’amélioration du bien-être des compatriotes des deux côtés.

L’essence du consensus de 1992 est que « les deux côtés du détroit de Taiwan appartiennent à une seule Chine et travailleront ensemble à la réunification nationale ». L’importance historique du Consensus de 1992 réside dans le fait qu’il fournit la base politique pour le développement des relations inter-détroit, a indiqué Zhu Fenglian.

Elle a appelé les taïwanais à « chérir et à respecter le Consensus de 1992, à s’opposer et à résister aux activités séparatistes recherchant « l’indépendance de Taiwan » et à s’unir aux compatriotes du continent pour réaliser le renouveau national ».