Selon un assureur français, la Chine reste le pays le plus attrayant du monde pour les fournisseurs étrangers.

D’après une enquête menée par l’assureur-crédit, Euler Hermes, de nombreuses entreprises étrangères envisagent de changer de fournisseurs suite aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement durant la pandémie de Covid-19. Toutefois, la Chine reste le pays le plus attractif en dehors de leur principal pays d’implantation.

L’enquête a été menée entre la mi-octobre et le début novembre 2020 auprès de 1.181 entreprises en Allemagne, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Italie.

94% des entreprises interrogées ont déclaré avoir subi une perturbation temporaire de leur chaîne d’approvisionnement, a indiqué Euler Hermes, une filiale de l’assureur allemand Allianz, dans son récent rapport.

En réponse aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement, 52% des entreprises ont déclaré avoir pris des mesures de protection, et 55% envisagent de rechercher de nouveaux fournisseurs dans les six à douze mois à venir.

L’enquête précise que dans un tiers des cas, les entreprises envisagent de déplacer les fournisseurs vers des pays qui font déjà partie de leurs trois principaux sites de fournisseurs existants.

Pour ceux qui envisagent de déménager, les fournisseurs chinois restent les plus populaires en dehors des fournisseurs locaux, indique le rapport. D’ailleurs, les rapporteurs ont indiqué que la Chine figure parmi les trois premiers pays pour 18% des entreprises interrogées qui envisagent de changer de fournisseurs.

Le rapport explique le choix des entreprises par une préférence pour la poursuite de la dynamique actuelle de la chaîne d’approvisionnement en Chine, ainsi qu’une recherche de rentabilité en période de grande incertitude.

L’enquête a révélé que les entreprises basées en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni mentionnent la Chine comme premier choix. De plus, 30% des entreprises britannique, qui envisagent de changer de fournisseurs, mentionnent la Chine dans leurs trois premiers choix.

Le rapport note que les entreprises du secteur automobile, en particulier, trouvent la Chine attrayante lorsqu’elles cherchent de nouveaux fournisseurs. Les entreprises fortement numérisées sont nettement plus susceptibles de chercher des fournisseurs en Chine, a-t-il également indiqué.