jeudi, juin 13

La Chine va mettre fin aux réductions de droits de douane sur les importations taïwanaises

La Chine a annoncé ce 31 mai 2024 qu’elle mettrait fin aux concessions tarifaires sur certaines importations en provenance de Taiwan, ont rapporté les médias chinoise.

Il s’agit de la première décision de ce type après la prise de fonction de William Lai Ching-te à la tête de Taïwan. Cette décision est une mesure de représailles suite aux restrictions commerciales imposées par Taiwan, a déclaré la Commission chinoise du tarif douanier.

Les nouvelles mesures seront appliquées à 134 produits en provenance de Taiwan dans le cadre de l’accord-cadre de coopération économique, a ajouté le communiqué. Cette mesure met fin à un accord signé en 2010, sur la base du consensus de 1992 concernant le détroit de Taiwan.

L’accord-cadre de coopération économique (ACCE )est un pacte économique global destiné à réduire les barrières commerciales à travers le détroit de Taiwan. La Chine a réduit les tarifs sur 539 produits en provenance de Taiwan, tandis que Taiwan a supprimé les droits sur 267 produits de la Chine.

L’interdiction prendra effet à partir du 1er juillet 2024. Elle intervient après que Pékin a lancé des exercices militaires à grande échelle autour de Taiwan après l’investiture de William Lai Ching-te en tant que nouveau président de l’île autonome le 20 mai.

« Les autorités de Taiwan dirigées par Lai Ching-te ont maintenu la position de l' »indépendance de Taiwan », refusé de reconnaître le Consensus de 1992, et incité à la confrontation et le « découplage » économique à travers le détroit », a indiqué Chen Binhua, porte-parole du Bureau des Affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d’Etat.

« Ces actes ont porté gravement atteinte au fondement des consultations à travers le détroit et la mise en œuvre de l’ACCE, qui a été signé sur le fondement politique commun du Consensus de 1992 incarnant le principe d’une seule Chine », d’après ce dernier

Lire aussi : L’armée chinoise organise des exercices conjoints autour de l’île de Taiwan

Parallèlement, la Chine a également imposé une interdiction d’exportation sur divers matériaux liés à l’armée, notamment des équipements utilisés pour fabriquer des pièces et des moteurs aérospatiaux, des turbines à gaz – qui peuvent être utilisées dans des navires de guerre et des chars – ainsi que des composants clés pour des gilets pare-balles, selon le quotidien South China Morning Post.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *