dimanche, février 25

Étiquette : Lai Ching-te

Des élus américains en visite à Taïwan: la Chine dénonce une « ingérence » dans ses affaires
TAIWAN

Des élus américains en visite à Taïwan: la Chine dénonce une « ingérence » dans ses affaires

La Chine a dénoncé le 22 février "l'ingérence" des États-Unis dans ses affaires intérieures, en réaction à la visite en cours de plusieurs parlementaires américains à Taïwan, île de 23 millions d'habitants revendiquée par Pékin. L'élu républicain Mike Gallagher, qui préside le Comité de la Chambre des représentants en charge du Parti communiste chinois (PCC), est à la tête d'une délégation de cinq parlementaires américains en visite sur le territoire insulaire. Ils ont rencontré la dirigeante taïwanaise Tsai Ing-wen et le vice-président Lai Ching-te, vainqueur de l'élection présidentielle du mois dernier et qui prendra ses fonctions en mai. La porte-parole du ministre des Affaires étrangères, Mao Ning, a indiqué que "Taïwan est une partie inaliénable du territoire chinois. La Chine s...
Mort de deux chinois en mer : Pékin accuse Taïwan de vouloir « dissimuler la vérité »
TAIWAN

Mort de deux chinois en mer : Pékin accuse Taïwan de vouloir « dissimuler la vérité »

La Chine a accusé le 14 février Taïwan de chercher à « dissimuler la vérité » sur l’incident mortel survenu la semaine dernière en mer. À la suite d'une course-poursuite avec les garde-côtes taïwanais, un bateau chinois a chaviré, provoquant la mort de deux des quatre pêcheurs à son bord. Depuis, les versions divergent entre la Chine continentale et Taiwan sur les circonstances de ce drame. Le 14 février, un bateau de pêche chinois se trouvant non loin des îles Kinmen a été pris en chasse par les garde-côtes taïwanais car il avait, selon eux, pénétré dans des eaux du territoire insulaire qui leur étaient interdites. Les quatre pêcheurs à son bord sont ensuite tombés à l'eau et deux d'entre eux ont perdu la vie. Les survivants ont été interpellés puis amenés à Kinmen. Ils sont depuis rev...
Qui est candidat à la tête de Taïwan ?
TAIWAN

Qui est candidat à la tête de Taïwan ?

Les habitants de Taïwan vont voter le 13 janvier pour les élections présidentielles et parlementaires, qui ont lieu tous les quatre ans. Voici la liste des candidats à la présidence et leur position sur les relations avec la Chine : Lai Ching-Te du parti de Tsai Ing-wen Lai Ching-te, également connu sous son nom anglais William, se présente pour le Parti démocrate progressiste (DPP) au pouvoir. Actuellement vice-dirigeant de Taïwan, il est également président du DPP et a toujours été en tête des sondages d'opinion. Lai Ching-te et la dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen, ont proposé à plusieurs reprises des pourparlers avec la Chine, qui a refusé, car la Chine les considére tous deux comme des séparatistes. Lai Ching-te et Tsai Ing-wen affirment que seul le peuple taïwanais peut décider...
La Chine demande aux entreprises taïwanaises de jouer un rôle positif dans les relations entre Pékin et taipei
TAIWAN

La Chine demande aux entreprises taïwanaises de jouer un rôle positif dans les relations entre Pékin et taipei

Les entreprises taïwanaises devraient assumer leurs responsabilités sociales et jouer un "rôle positif" dans la promotion du développement pacifique des relations de part et d'autre du détroit de Taïwan, a déclaré le gouvernement chinois. Une enquête est en cours sur les activités de Foxconn, l'un des principaux fournisseurs d'Apple. Le gouvernement chinois n'a pas officiellement confirmé ces enquêtes, rapportées pour la première fois par le journal nationaliste Global Times. La Chine considère Taïwan comme sa 23ème province. Interrogé sur l'enquête lors d'une conférence de presse, Zhu Fenglian, porte-parole du bureau des affaires taïwanaises de la Chine, n'a pas confirmé l'enquête ni fait référence à Foxconn. "Les services compétents de la Chine continentale traitent toutes les e...
Taiwan est un pays « indépendant et souverain », selon Lai Ching-te
TAIWAN

Taiwan est un pays « indépendant et souverain », selon Lai Ching-te

Le nouveau président du Parti démocratique progressiste, Lai Ching-te, a déclaré qu'il "entend maintenir le statu quo". Selon lui, Taïwan est "déjà un pays souverain et indépendant". Ce dernier a tenu ses propos le 19 janvier lorsqu'il est a été nouvellement élu président du parti au pouvoir à Taiwan. Lai Ching-te est également vice-président de la République de Taïwan, le nom officiel de ce territoire insulaire d'environ 24 millions d'habitants, située de l'autre côté du détroit de Taïwan, au sud de la Chine continentale. "Sous ma direction, le PDP maintiendra le statu quo existant, protégeant la paix sans compromettre l'avenir du peuple taïwanais", a écrit sur Twitter Lai Ching-te qui a entamé son mandat de chef du PDP, le 18 janvier. La Chine considère Taïwan comme sa 23ème ...
Tian’anmen : « Nous n’oublions pas », a indiqué Tsai Ing-wen
TAIWAN

Tian’anmen : « Nous n’oublions pas », a indiqué Tsai Ing-wen

« Nous n’oublions pas les jeunes qui, il y a 32 ans jour pour jour, se sont sacrifiés sur la place Tian’anmen », a déclaré le 4 juin la dirigeante de Taiwan, Tsai Ing-wen. Cette dernière a ajouté que ces jeunes «se sont sacrifiés sur la place Tian’anmen, ni les Hongkongais qui, année après année, ont commémoré le 4 Juin à la lueur des bougies», a écrit la dirigeante de la République de Chine, Tsai Ing-wen, dans un message posté sur sa page Facebook. «Je crois que tous les Taïwanais épris de liberté et de démocratie n’oublieront jamais ce jour», a ajouté Tsai Ing-wen. Lire aussi : Washington rend hommage aux victimes de Tiananmen De son côté, le vice-président Lai Ching-te a également commémorer le 4 juin dans un message publié sur Twitter : «en 1989, nous avons été témoins d’un...
Beijing critique la visite de Lai Ching-te aux Etats-Unis
POLITIQUE, TAIWAN

Beijing critique la visite de Lai Ching-te aux Etats-Unis

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des Affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d’État, a exprimé le 6 février sa ferme opposition à toute forme d'interaction officielle entre les Etats-Unis et Taïwan. Ce dernier a réagit au voyage de Lai Ching-te aux Etats-Unis et ses contacts avec la partie américaine. Ce dernier ​​a été invité au déjeuner de prière national 2020 aux États-Unis pour son plaidoyer pour la liberté de religion et les droits de l'homme. Cette prière a été l'occasion pour le pasteur sino-américain Bob Fu de saluer la promotion des droits de l'homme faite par Lai Ching-te depuis sa démission de son poste de premier ministre de Taïwan en janvier 2019. Le fondateur de la China Aid Association, une organisation non gouvernementale qui fournit une assistance juridique...