La Chine ambitionne de créer des quartiers d’affaires urbains de 1er rang mondial dans les grandes villes du pays avec plus de 10 millions d’habitants permanents.

Pour cela, les politiques publiques vont tenir compte des caractéristiques des mégapoles et des exigences en matière de rénovation de la ville, afin d’attirer les marques commerciales chinoises et étrangères haut de gamme et les ressources.

Ce vaste projet a été inclut dans une directive sur la construction de quartiers d’affaires urbains publiée par le ministère du Commerce. D’ailleurs, les premières grandes villes à développer les villes-centres internationaux de consommation seront Beijing, Tianjin, Shanghai, Chongqing et Guangzhou.

Ce projet d’urbanisation et de rénovation des quartiers des affaires n’est pas une idée nouvelle. En décembre 2018, la rue piétonne Jiefangbei à Chongqing a été sélectionnée pour devenir l’un des premiers projets pilotes de rénovation et de modernisation des rues piétonnes de Chine.

Le comité de gestion du quartier des affaires de Jiefangbei a amélioré la qualité de vie du quartier en se concentrant sur des domaines clés tels que le boisement, le transport, les façades et l’éclairage.

«Créer des quartiers d’affaires de niveau mondial répond aux exigences liées à la montée en gamme de la consommation, et promeut la transformation et la montée en gamme des entreprises traditionnelles, et pourra créer un effet de regroupement des activités commerciales», a déclaré au Quotidien du peuple, Bai Ming, directeur adjoint de l’Institut de recherche sur le marché international du ministère du Commerce.

Pour mettre cette rénovation urbaine et économique en place, les commerçants de ces grands quartiers d’affaire se concentrent sur la gestion numérique, qui pourrait résoudre les problèmes liés à la vente au détail traditionnelle.

Les commerçants peuvent ainsi optimiser davantage leurs services via l’utilisation des méga-données qui renforcent l’interaction avec les consommateurs et la surveillance des opérations. Sans compter, que le commerçant a à sa disposition les données sur le flux client, l’évolution des activités et l’analyse des marques, selon des experts.

«Les quartiers d’affaires urbains sont une plate-forme pour la montée en gamme de la consommation, et un moteur de croissance de la vitalité économique d’une ville», ont expliqué des experts au Quotidien du peuple.

«Développer des villes-centres internationaux de consommation et des quartiers d’affaires de 1er rang mondial pourra accélérer la mise en place du nouveau paradigme de développement, avec la circulation intérieure comme pilier tout en permettant aux circulations nationale et internationale de se renforcer mutuellement», a expliqué Bai Ming.