Selon le portail d’information The Paper, la Chine a accéléré la transformation de son modèle économique vers la consommation au cours ces dernières années, en mettant l’accent de manière simultané sur la quantité et la qualité.

«À mesure que les structures de consommation s’optimisent davantage, la nouvelle classe moyenne apparaît comme un puissant pouvoir pour déclencher des changements», a souligné Li Yongjian, chercheur à l’Académie chinoise des sciences sociales, cité par Le Quotidien du peuple.

Le PIB de la Chine a totalisé 101 600 milliards de yuans (13 208 euros) en 2020, en hausse de 2,3% par rapport à l’année précédente et faisant de la Chine la seule grande économie au monde à connaître une croissance positive. De 2019 à 2020, le Chine a vu son PIB par habitant dépasser les 10 000 dollars (9 000 euros) durant deux années consécutives.

Bien que l’épidémie de Covid-19 ait durement touché le secteur de la consommation, un rapport de McKinsey a mit en avant l’humeur, les comportements et les caractéristiques des consommateurs chinois.

Ces derniers étaient revenus aux niveaux d’avant l’épidémie en mars 2021. Ainsi, au premier trimestre, les ventes au détail de biens de consommation en Chine ont grimpé de 33,9% d’une année sur l’autre et ont enregistré une augmentation de 1,86% par rapport au trimestre précédent.

Selon Li Yongjian, la consommation est devenue le principal moteur de la croissance économique de la Chine, ainsi que le lest de la stabilité économique. Les dépenses de consommation ont représenté 53,4% du PIB de 2011 à 2019 en moyenne, et 54,3% en 2020.

Une étude de China International Capital Corporation Limited a montré qu’en 2019, le marché chinois de la consommation (y compris les ventes au détail et la consommation de services) a enregistré 6 000 milliards de dollars (5 400 milliards d’euros), soit seulement 200 milliards de dollars (180 mds €), ou environ 3 % de moins que celui des États-Unis.

Les analystes interrogés pour cette étude prévoient que le volume atteindra 7 000 milliards de dollars (6 300 mds €) d’ici 2022, dépassant les États-Unis en tant que plus grand marché de consommation au monde.

Selon les analystes, la Chine a atteint l’objectif de construire ce qu’on appelle une « xiaokang » complet, ou une société modérément prospère, la taille de la classe moyenne continue de s’étendre et de devenir le stimulus de l’optimisation de la structure de consommation.

Interrogé par Le Quotidien du peuple, Homi Kharas et Meagan Dooley, analystes seniors à la Brookings Institution, ont expliqué que l’augmentation des revenus en Chine est plus rapide que les estimations précédentes.

De plus, environ 1,2 milliard de Chinois devraient rejoindre le « club de la classe moyenne » d’ici 2027, représentant un quart du total mondial. Selon Li Yongjian, l’expansion rapide de ce groupe stimulera la croissance continue des marchés de consommation.

Lire aussi : La croissance du marché de la richesse en Chine stimule la croissance de la population aisée

La croissance de la consommation de la Chine au cours de la prochaine décennie ne sera pas inférieure à 6%, la majeure partie de l’augmentation provenant de la nouvelle classe moyenne, a conclu Market China 2021.

En 2019, la consommation de services représentait 45,9% des dépenses de consommation totales de la Chine. Les dépenses de consommation par habitant en services sont passées de 6 442 yuans à 9 896 yuans, soit une augmentation de 54 % de 2015 à 2019. Le volume des achats en ligne en Chine a atteint 11 76 000 milliards de yuans en 2020, soit une augmentation de 10,9% par rapport à l’année précédente et représentant environ 40% du total mondial.

En parallèle, «les nouveaux modes de consommation liés à la santé, à la durabilité et au développement vert adoptés par la classe moyenne se sont également généralisés».