Le radiodiffuseur public de Hong Hong, Radio Television Hong Kong (RTHK), doit faire face à un remaniement de hauts responsables alors qu’un rapport de ses opérations a été publiée par le gouvernement.

Lire aussi : Hong Kong va réformer sa télévision publique

Le gouvernement a nommé un agent administratif pour remplacer Leung Ka-wing en tant que nouveau directeur de la radiodiffusion. Ce dernier devra diriger le radiodiffuseur public, qui a produit une série de rapports d’enquête et d’émissions sur les manifestations anti-extradition en 2019.

Patrick Li Pak-chuen, 52 ans, secrétaire adjoint à l’Intérieur, succédera à Leung Ka-wing le 1er mars, et deviendra le prochain directeur de la radiodiffusion et rédacteur en chef de RTHK, selon un communiqué publié par le gouvernement.

Le gouvernement a déclaré qu’il avait mené un recrutement ouvert, mais qu’il n’avait pas pu trouver de candidat approprié pour occuper le poste de directeur de la radiodiffusion.

Patrick Li Pak-chuen était un agent administratif chevronné doté de compétences avérées en matière de leadership et de gestion et veillerait à ce que RTHK respecte pleinement sa charte, a déclaré Patrick Nip, secrétaire à la fonction publique.

Le changement a été annoncé peu de temps avant que le gouvernement ne publie le rapport d’examen sur la gouvernance et la gestion de RTHK.

Le rapport se concentre sur les mécanismes de gestion éditoriale et de traitement des plaintes, la mesure et l’évaluation des performances, la gestion des effectifs de RTHK, la gestion financière, les magasins et les achats, ainsi que la gestion des technologies de l’information.

Le rapport indique que RTHK manque de transparence dans le traitement des plaintes du public, car il ne divulgue que le nombre reçu, mais n’explique pas comment elles ont été traitées.

«Pour évaluer de manière objective et impartiale les performances et la qualité des programmes de RTHK, nous devons examiner s’il peut pleinement respecter sa mission et ses rôles tels que stipulés dans la Charte», a déclaré Edward Yau, secrétaire au Commerce et au Développement économique.

«Le rapport a identifié un certain nombre d’insuffisances dans la gouvernance et la gestion de RTHK. RTHK doit améliorer son système et son exécution», d’après ce dernier, cité par AsiaTimes.

Suivez l’actualité à Hong Kong (cliquez sur l’image)

Edward Yau a déclaré que RTHK devrait établir un processus éditorial clair et transparent et renforcer la formation éditoriale pour s’assurer que tout son personnel et le personnel de production de programmes ont une compréhension complète et complète de ses objectifs publics et de sa mission en tant que radiodiffuseur de service public.

Or Gladys Chiu, la présidente du Syndicat du personnel du programme de RTHK, a déclaré que le rapport d’examen du gouvernement était « incorrect » car il ne tenait pas compte du fait que RTHK avait mis en place un système pour traiter les plaintes du public en 2011.

Cette dernière a également déclaré qu’il était injuste d’accuser RTHK d’avoir embauché trop de personnel contractuel car la station manquait de personnel depuis des années.

Le syndicat s’est également dit préoccupé par certaines des recommandations formulées dans le cadre de l’examen, notamment la mise en place d’un système plus documenté et structuré permettant à la haute direction de prendre des décisions sur des questions éditoriales difficiles ou litigieuses.

Elle a déclaré qu’un tel système pourrait empêcher RTHK de diffuser rapidement et avec précision les dernières nouvelles. Gladys Chiu a déclaré que la nomination du bureaucrate Patrick Li est déplacé, car il n’a aucune expérience de la radiodiffusion.

Cette dernière a indiqué que le gouvernement essayait de remplacer le professionnalisme de RTHK par la bureaucratie. «Nous craignons que les antécédents de Li et sa connaissance de l’industrie des médias ne soient pas suffisants», a déclaré Gladys Chiu, ajoutant qu’une personne du domaine du journalisme aurait été un meilleur choix.

L’association des journalistes de Hong Kong a déclaré dans un communiqué qu’elle était profondément préoccupée par le rapport d’examen du gouvernement, qui exhortait le RTHK à améliorer sa gouvernance et sa gestion éditoriale.

L’association a dit craindre que le gouvernement resserre son contrôle sur le radiodiffuseur public, qui devrait servir le peuple de Hong Kong avec une autonomie éditoriale sans devenir un porte-parole officiel.