Privé de soin un enfant de 3 ans est décédé à Lanzhou en raison des mesures draconiennes dues à la politique zéro COVID des autorités, qui se sont alors excusées jeudi 3 novembre.

La police de Lanzhou (nord-ouest) a alors répondu aux critiques et aux plaintes déposées par les habitants. « Nous acceptons avec sincérité les critiques ainsi que le contrôle des médias et des internautes (…) pour empêcher que de tels accidents ne se reproduisent », a écrit la police de Lanzhou (nord-ouest).

La police locale a ensuite publié un compte rendu détaillé du déroulement des faits avant de présenter ses « sincères condoléances » aux parents, rapporte Le Figaro.

L’incident s’est produit en début de semaine lorsque des habitants ont essayé désespérément de réanimer un enfant qui souffrait d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, le père de l’enfant a dénoncé la lenteur des secours, et l’impossibilité pour eux de quitter leur maison en raison du confinement de la ville. Une vague de colère s’est emparé chez les habitants et s’est répandu sur les réseaux sociaux. « Trois ans de pandémie ont été sa vie entière », s’est indigné un internaute, en référence à l’âge de l’enfant.