La Banque populaire de Chine maintiendra une politique monétaire « prudente tout en restant souple cette année afin d’assurer une liquidité raisonnablement adéquate », a annoncé la banque dans un communiqué de presse.

Cette dernière a assuré son intention de renforcer « ses ajustements pour soutenir la croissance économique ». Ainsi, cette année, « la croissance de la masse monétaire du crédit et du financement agrégé de l’économie réelle devrait être conforme à la croissance du PIB nominal, et la réforme du système de taux d’intérêt axée sur le marché continuera d’améliorer le mécanisme de transmission du taux préférentiel des prêts, qui est le nouveau taux de référence », a précisé la structure.

«Le marché jouera un rôle décisif dans la formation du taux de change du RMB, qui sera essentiellement maintenu stable à un niveau raisonnable et à l’équilibre», selon le communiqué publié après la réunion annuelle de la banque tenue à Beijing les 2 et 3 janvier 2020.

Cette année, l’objectif de la banque s’oriente autour de 7 axes, parmi lesquels la réduction ciblée du ratio des réserves obligatoires, c’est-à-dire la proportion de liquidités qui doit être conservée dans les banques commerciales

A cela s’ajoute, la mise en place d’un nouveau prêt et un nouveau réescompte afin de réduire les coûts de financement et soutenir le financement des petites et micro-entreprises.

La banque centrale a réduit le 6 janvier le ratio des réserves obligatoires de 0,5 point de pourcentage, injectant environ 800 milliards de yuans (103,4 mds €) dans le système financier. En 2019, la banque centrale a réduit l’exigence de ratio à trois reprises pour booster la croissance économique du pays.

Face au ralentissement économique du pays et aux impacts de la guerre commerciale avec les Etats-Unis, certains économistes – cités par l’agence de presse Xinhua – ont estimé que « la politique monétaire pourrait tendre vers un assouplissement relatif mais avec une marge de manœuvre limitée ».

D’autant plus que le gouvernement souhaite équilibrer la stabilité de la croissance à court terme et veut la sécurité financière à long terme. Pour Lu Ting, économiste en chef chez Nomura Securities, « la banque centrale devrait de nouveau réduire le taux de réserve de 0,5 point de pourcentage au deuxième trimestre, lorsque l’inflation de la consommation du pays passera probablement son pic ».

«Les marchés pourraient devenir beaucoup plus optimistes quant aux perspectives de croissance de la Chine, mais nous recommandons d’être prudent sur l’impact économique de la baisse du taux de réserve en raison de la nouvelle politique de Beijing qui envisage un assouplissement modéré excluant le secteur immobilier», a indiqué Lu Ting.

Dans son communiqué, la Banque Populaire de Chine a précisé qu’elle allait encourager le financement à crédit pour les petites entreprises et les entreprises privées. En 2019, elle a augmenté de plus de 30% les prêts accordés par les grandes banques commerciales aux petites et micro-entreprises, entraînant une baisse des coûts de prêt de 1 point de pourcentage. «Ces objectifs ont été plus que dépassés», a affirmé le communiqué.

Le but de cette année pour la banque sera de «remporter la bataille de la prévention et de la réduction des grands risques financiers». D’ailleurs, elle a rappelé son rôle de «prêteur de dernier recours», ce qui signifie qu’elle fournira de l’argent aux institutions financières ayant des difficultés financières pouvant les amener à faire faillite.

Plusieurs mesures seront prises pour sécuriser certains secteurs, comme l’Internet et l’immobilier. A cela s’ajoutera le contrôle réglementaire des opérations de politique monétaire.

«L’assouplissement monétaire, le cas échéant, devrait être limité et ne devrait pas se traduire par un contrôle réglementaire assoupli sur les types de levier les plus risqués, ce qui est positif pour la stabilité du système», a affirmé Rowena Chang, directrice associée du département des institutions financières non bancaires dans la région Asie-Pacifique chez Fitch Ratings, une agence de notation internationale.