L’entreprise chinoise CRRC Corporation Limited a lancé le 28 juin la première rame de métro dotée de technologies et de normes chinoises à Zhengzhou, capitale de la province du Henan (centre de la Chine).

Cette rame est une évolution dans l’effort de la Chine pour l’établissement de normes et l’indépendance technologique dans le secteur ferroviaire.

Selon un communiqué de CRRC Corporation Limited, le nouveau train a été produit par CRRC Corp avec des droits de propriété intellectuelle indépendants et un taux de normes chinoises de plus de 85%.

Ce nouveau train circulera entre l’aéroport de Zhengzhou et Xuchang, dans la province du Henan, avec une vitesse de 120 km/h et un niveau d’automatisation (GoA) de niveau 4.

Selon l’Association internationale des transports publics, le niveau 4 du GoA fait référence à un système dans lequel les trains fonctionnent de manière entièrement automatique sans aucun personnel d’exploitation à bord.

Il s’agit du premier train à sortir d’une chaîne de montage utilisant une plate-forme aux normes chinoises pour les rames de métro après deux ans de recherche et développement.

En juillet 2019, CRRC, en collaboration avec l’Association chinoise des métros, des entreprises de métro et des instituts de recherche scientifique, a lancé une série de projets de développement et de test de trains de métro aux normes chinoises.

L’objectif de programme était de réaliser des percées dans les technologies de base et de construire une plate-forme de métro standardisée adaptée au marché national.

A la différence des métros traditionnels, tous les composants clés des rames de métro sous la plate-forme sont développées et fabriqués indépendamment.

Les pièces de véhicules de différentes lignes, modèles et fabricants sont interchangeables, ce qui peut considérablement raccourcir le cycle de développement et réduire les coûts de conception, de fabrication et de maintenance.

Cette plate-forme est capable de produire deux types de trains avec des vitesses de 80 km/h et 120 km/h, respectivement.

Selon le CRRC, il existe une chaîne industrielle complète pour soutenir le développement de rames de métro utilisant des normes chinoises, avec un groupe industriel de plus de 300 fournisseurs de pièces et de composants, 205 normes d’entreprise, 22 normes de groupe et 10 normes nationales.