Le « nid vide » représente plusieurs aspects de la société chinoise, mais principalement les personnes devant faire face à la solitude comme les « personnes âgées à nid vide », le « syndrome du nid vide » des jeunes, et les « familles à nid vide ».

La famille à nid vide désigne celle où les enfants ne vivent pas avec leurs parents âgés depuis plus de six mois. Les parents qui restent à la maison s’appellent des « personnes âgées à nid vide ».

Avec la modernisation des villes et l’urbanisation, les familles à nid vide sont quasiment omniprésentes. D’ailleurs, les « personnes âgées à nid vide » font face à des défis croissants, de la consultation médicale et à l’achat de produits de premières nécessités. A cela s’ajoute la solitude qui pèsent sur les personnes âgées.

Le « syndrome du nid vide » est donc une étape de la vie des parents, qui souffrent de l’absence de leur enfant ayant quitté le nid familial. Pour Chine-Info, « la politique de l’enfant unique, les notions traditionnelles de piété filiale et de la famille, le manque de système de prise en charge des personnes retraitées font de la vieillesse et le rapport entre les générations de grands sujets de société ».

Or depuis quelques années, le syndrome s’est inversé. Il concerne les jeunes se trouvant loin de leur famille à cause de leur travail ou de leurs études et qui font face à un manque de soutien moral et de présence familiale. En 2013, le Quotidien de la jeunesse a réalisé un sondage mettant en évidence que 64,3% des personnes interrogées connaissent une ou plusieurs jeunes de leur entourage qui souffrent du syndrome du nid vide.

Parmi ces jeunes, les deux principales difficultés sont le manque de soutien émotionnel (57,9%) et les mauvaises conditions de logement (57,8%). Pour la majorité d’entre eux, le concept du nid vide est à la fois un état psychologique et physique.

Pourtant, il est fréquent de voir des enfants ou jeune adolescents quitter le foyer parental pour poursuivre leurs études ou travailler dans une autre ville. Mais la tendance générale à l' »enfant roi » a conduit à un changement brutal pour de nombreux jeunes qui se retrouvent du jour au lendemain.

Ces derniers sont face à eux-mêmes et doivent s’assumer dans les tâches quotidiennes, sans compter le poids de la pression sociale due aux études ou au travail. Raisons pour lesquels, les jeunes se sentent seuls et vivent mal la séparation.