La Russie a annoncé l’interdiction provisoire d’entrer sur son territoire aux ressortissants chinois à partir du 20 février, afin de faire face à la propagation de l’épidémie de coronavirus.

«À partir du 20 février 2020, 00h00, heure locale, suspendre provisoirement le passage des citoyens de la République populaire de Chine par la frontière de la Russie qui entrent dans le pays pour travailler ou étudier, ainsi qu’à des fins touristiques ou privées», a indiqué le Centre pour la prévention de l’arrivée et de la diffusion de l’infection au coronavirus sur le territoire de la Russie.

De plus, un ordre signé par le Premier ministre, Mikhaïl Michoustine, fait état qu’à partir du 19 février, il est également prévu de suspendre l’établissement de documents et la remise d’invitations à l’entrée en Russie pour les citoyens chinois qui viennent à des fins privées ou pour des études.

La frontière entre les deux pays est constituée d’un tronçon de 4.195 kilomètres en Extrême-Orient et d’un autre, de 55 kilomètres, en Sibérie.

Selon le dernier bilan de la Commission nationale de la santé pour le 18 février, la maladie a fait jusqu’ici 1.872 morts. Le nombre total de cas d’infection en Chine continentale, hors Hong Kong et Macao, se monte à 72.532.