Le pape François a déclaré le 22 mai suivre «attentivement» les «problèmes» et «l’existence souvent compliquée» des catholiques en Chine. Il n’a pas mentionné la brève arrestation à Hong Kong du cardinal Zen.

«Je suis attentivement et activement l’existence souvent compliquée et les problèmes des fidèles et des pasteurs, et je prie chaque jour pour eux», a déclaré le pape au public rassemblé place Saint-Pierre au Vatican.

Le Pape François a tenu à rassurer «une fois de plus» les catholiques de Chine de sa «proximité spirituelle» avec eux.

Le 11 mai à Hong Kong, le cardinal à la retraite Joseph Zen, l’un ces plus anciens prélats catholiques d’Asie, avait été arrêté pour «collusion avec des forces étrangères». Il a été libéré sous caution quelques heures plus tard.

Il a été arrêté pour avoir participé à la gestion d’un fonds aujourd’hui dissous, le «612 Humanitarian Relief Fund», destiné à financer la défense des militants interpellés lors des immenses manifestations pro-démocratie qui ont secoué l’ancienne colonie britannique en 2019.

Le Vatican avait exprimé sa préoccupation après l’arrestation du cardinal, déclarant «suivre très attentivement le développement de la situation».

Lire aussi : Un cardinal arrêté à Hong Kong par la Chine

Le cardinal Zen avait critiqué la décision du Vatican de parvenir à un compromis avec la Chine concernant la nomination des évêques en Chine continentale. Le Vatican a ensuite été accusé d’avoir minimisé la portée de son arrestation.