L’activité manufacturière en Chine a progressé de manière inattendue en décembre 2021, malgré la reprise de l’épidémie de coronavirus. L’économie chinoise marque le pas au quatrième trimestre, a annoncé le Bureau d’Etat des statistiques (BES).

Selon des données officielles communiquées vendredi, l’indice PMI manufacturier s’est établi à 50,3 en décembre, contre 50,1 en novembre. Les analystes s’attendaient à ce que l’indice passe sous la barre des 50 points, seuil qui sépare contraction et expansion de l’activité.

Dans le secteur des services, l’activité a progressé en décembre à un rythme légèrement plus rapide, montrent les données du Bureau national de la statistique (BNS).

L’indice PMI des services a progressé à 52,7 en décembre, contre 52,3 en novembre. L’indice PMI composite, qui réunit l’activité dans les deux secteurs est resté stable à 52,2.

« Cette hausse est intervenue alors que le pays avait relancé les mesures de soutien afin d’assurer un approvisionnement adéquat, de stabiliser les prix du marché et d’alléger la pression des entreprises », a déclaré Zhao Qinghe, statisticien de haut rang du BES.

En décembre 2021, le sous-indice des prix d’achat des principales matières premières a baissé de 4,8 points de pourcentage par rapport à novembre pour atteindre 48,1, tandis que l’indice des prix départ-usine a baissé de 3,4 points de pourcentage à 45,5 par rapport au mois précédent.

Il s’agit du deuxième mois consécutif où les deux indices ont connu une baisse. Le sous-indice de la production s’est établi à 51,4, restant dans la zone d’expansion, ce qui révèle la dynamique de croissance du secteur manufacturier.

Les données publiées vendredi montrent également que l’IDA du secteur non manufacturier de la Chine s’est établi à 52,7 en décembre, contre 52,3 en novembre.