Le Parlement australien a adopté une loi permettant au gouvernement australien d’annuler les accords de coopération signés entre la Chine et certaines administrations locales australiennes.

La Chine a exhorté l’Australie à ne pas discriminer l’Initiative La Ceinture et le Route, suite à la publication d’un nouvel ensemble de lois mettant les accords de la Chine avec les gouvernements locaux sous le giron de Canberra.

La tension entre la Chine et l’Australie reste vive, notamment avec l’adoption par l’Australie de loi permettant au ministère australien des Affaires étrangères de supprimer les accords conclus entre les autorités locales et les États étrangers.

Cette loi sur les relations extérieures a été adopté par le Parlement australien le 8 décembre, elle autorise le gouvernement fédéral d’Australie à annuler les accords de coopération signés par les gouvernements des États, les conseils locaux ou les universités publiques d’Australie avec les pays étrangers.

Un mémorandum d’accord conclu en 2018 entre le gouvernement de l’État de Victoria et la Chine sera probablement le premier à être concerné par cette nouvelle législation, qui devrait entrer en vigueur en 2021.

Pour le porte-parole des affaires étrangères, Zhao Lijian, « la législation relève des affaires intérieures d’un pays et nous ne ferons pas de commentaires à ce sujet. Cependant, je tiens à souligner que les acquis des échanges et de la coopération entre la Chine et l’Australie, qui ont été chèrement obtenus depuis des années dans des domaines tels que l’économie, le commerce, les échanges humains et culturels et les collectivités locales, sont dans l’intérêt des deux parties ».

Ce dernier a indiqué que « l’Initiative « la Ceinture et la Route » est une initiative sur la coopération économique, poursuit depuis toujours le principe dit « concertation, synergie et partage » et promeut l’esprit ouvert, inclusif et transparent ».

« Nous espérons que la partie australienne pourra traiter de manière objective et rationnelle la coopération sino-australienne et l’Initiative La Ceinture et la Route, s’abstenir de créer délibérément des obstacles à la coopération et aux échanges normaux avec la Chine, éviter d’appliquer la loi de manière sélective et discriminatoire, et contribuer davantage à la confiance mutuelle et aux avantages réciproques entre la Chine et l’Australie », a conclut le sujet Zhao Lijian.