Le gouvernement pourrait définir un objectif de croissance de 6% à 6,5% pour cette année, en baisse par rapport à celui pour 2018, d’après le China Daily.

« Nous devons faire face à de plus grands défis pour stabiliser la croissance par rapport à l’année dernière. Des efforts supplémentaires seront déployés pour stimuler la croissance des infrastructures, mais de manière plus efficace. Les gouvernements locaux doivent réduire leurs coûts et s’habituer à dépenser moins »

Cette déclaration a été faite par un responsable de la Commission nationale de développement et de réforme, l’autorité de régulation économique nationale. Cette commission a participé à la rédaction du rapport de travail annuel du gouvernement.

Le gouvernement pourrait abaisser son objectif de croissance pour l’an prochain, a indiqué le China Daily. Le journal note que le PIB devrait augmenter de 6% à 6,5%, soit moins que l’objectif de 6,5% fixé pour 2018, « mais bien avant la plupart des grandes économies mondiales », selon des sources proches des décideurs.

Pour le Premier ministre, Li Keqiang, « en dépit de plus grandes difficultés, la Chine serait capable de maintenir sa croissance économique dans une fourchette raisonnable cette année, par l’innovation et l’amélioration de sa régulation macro-économique ».

Selon lui, le gouvernement « a déjà appris à maintenir sa croissance économique dans une fourchette raisonnable sans recourir à des mesures de relance massives qui auraient un impact plus large sur l’économie ».