L’ambassadeur de Chine en République du Congo, Ma Fulin, a annoncé la relance en vue de certains projets de coopération sino-congolaise, après des mois d’attente en raison de ma crise économique du pays.

Ma Fulin a annoncé la relance de la construction des Tours jumelles et du Centre commercial de Mpila, à Brazzaville, la réalisation de la télévision numérique et de la troisième phase de la couverture nationale en télécommunications.

« On a connu un certain blocage à cause de la conjoncture économique. On a réglé le problème de la dette, la prochaine étape consiste à faire des études sur les anciens projets », a indiqué Ma Fulin.

Le Congo a signé en avril 2019 un accord de restructuration de sa dette avec la Chine, évaluée à plus de 1300 milliards francs CFA. Les deux Etats ont établi leurs relations diplomatiques en 1964.

Selon l’ambassadeur de Chine, le bilan des 55 ans de la coopération sino-congolaise est positif. Les deux pays sont partis des relations d’amitié à une étape de coopération plus élevée. «Après la visite du président Xi Jinping au Congo, en 2013, nos relations ont été renforcées. Nous avons établi un partenariat stratégique global», a souligné le diplomate.

Il a évoqué le succès de la 5ème édition du Forum Investir en Afrique, co-organisé du 10 au 12 septembre à Brazzaville par le Congo, la Chine et la Banque mondiale.

Ma Fulin a réitéré le soutien de son pays au Congo dans le cadre du programme de coopération économique, conclu le 11 juillet dernier avec le Fonds monétaire international. « Les problèmes actuels du Congo sont provisoires », a assuré ce dernier, ajoutant que la Chine va accompagner les efforts du gouvernement congolais dans le redressement économique et l’amélioration du climat des affaires.

La Chine soutient le Congo dans la construction de la zone économique spéciale de Pointe-Noire. Ce projet est somposé, entre autres, d’industries de sidérurgie et de métallurgie, ainsi qu’une plate-forme logistique. Il y est également prévu la construction d’un port minéralier et d’autres infrastructures connexes.

La coopération entre la Chine et le Congo est marquée par plusieurs projets d’infrastructures. Ma Fulin a affirmé que le volume des échanges commerciaux entre les deux côtés se chiffre aujourd’hui à cinq milliards de dollars par an.