samedi, mai 25

Le FMI salue des discussions « productives » en Chine

La patronne du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, s’est félicitée le 4 septembre de « discussions très productives et substantielles » avec les dirigeants chinois à l’issue d’une visite dans le pays.

Le FMI a abaissé en juillet sa prévision de croissance mondiale pour 2023, mais prévoit toujours 5,2% de hausse du PIB pour la Chine, en phase avec l’objectif du gouvernement chinois « d’environ 5% ».

La croissance de la Chine a ralenti au cours des derniers mois, en raison d’une chute de la consommation, du chômage élevé des jeunes et d’une crise de la dette dans l’immobilier.

« Nous avons eu des discussions très productives et substantielles avec les dirigeants chinois », a indiqué le 4 septembre dans une vidéo publiée sur X (Twitter) la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva.

cette dernière a cite notamment ses rencontres avec le Premier ministre Li Qiang, le vice-Premier ministre He Lifeng (chargé des questions économiques et financières), le gouverneur de la banque centrale Pan Gongsheng et le ministre des Finances Liu Kun.

Lire aussi : La patronne du FMI en visite en Chine

Les discussions ont porté « sur l’état de l’économie mondiale et sur l’évolution de la situation en Chine », a souligné Kristalina Georgieva. « Nous avons parlé des mesures prises par le gouvernement chinois pour atteindre l’objectif d’une croissance d’environ 5% cette année. C’est important pour la Chine, c’est important pour le monde. Cela représente un tiers de la croissance mondiale. »

« Dans un monde où tant de pays sont vulnérables à l’impact des chocs du Covid et de la guerre, il est essentiel que le FMI dispose de la puissance financière nécessaire pour les aider. Je remercie la Chine de reconnaître le rôle du FMI au centre du filet de sécurité financier mondial », a déclaré la patronne du FMI.

Kristalina Georgieva a également rencontré à Shanghai l’ex-présidente brésilienne Dilma Rousseff, désormais présidente de la Nouvelle banque de développement, institution basée dans la capitale économique chinoise et dont la création a été proposée par les pays des Brics.

Lors d’un voyage en Chine en mars, Kristalina Georgieva avait notamment salué la forte contribution que la Chine apportera à la croissance mondiale en 2023, exhortant toutefois Pékin à rééquilibrer son économie vers la consommation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *