De notre stagiaire Manon KBidi – Une performance artistique a eu lieu à Beijing, dans le stade national de Beijing, surnommé « Le Nid d’oiseau », le 1er juillet, afin de célébrer le 100ème anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois.

Cette performance théâtrale intitulée « Le grand Voyage »ou « The Great Journey » est composé de quatre chapitres décrivant comment le peuple chinois a mené à bien la révolution, la construction et les réformes au cours du siècle dernier.

Cette représentation digne d’une épopée, a été diffusé par le China media. Le réalisateur Chen Wei a révélé que « The Great Journey » sera adapté en film, pour la fête nationale.

Les dirigeants du PCC et de l’État tels que Xi Jinping, Li Keqiang, Li Zhishu, Wang Yang, Wang Huning, Zhao Leyi, Han Zheng et Wang Qishan ont regardé la performance avec environ 20 000 spectateurs. Des représentants étrangers importants, des envoyés diplomatiques et des représentants d’organisations internationales à Pékin ont également été invités à l’événement, a rapporté le China Daily.

Le premier chapitre intitulé « 浴火前行» ou « Going on Fire » a dépeint la phase phare de la Grande Révolution, la longue Marche, les champs de bataille de la guerre contre l’agression japonaise et la guerre de libération. Des scènes frappantes du gouvernement central provisoire de la République soviétique de Chine et l’armée soviétique chinoise ont été diffusées.

Dans le deuxième chapitre nommé « 风雨无阻 » signifiant n’être arrêté ni par le vent ni par la pluie, les acteurs ont commencé par une danse illustrant la fondation du Congrès national en 1921 et ont passé en revue l’ardente révolution socialiste et les années de construction. D’après le CCTV, au même moment, un magnifique feu d’artifice représentant cinq étoiles a jailli au-dessus de la scène.

La chanson « Les années de la passion »ou « 激情岁月» dépeint de manière vivante Wang Jinxi, Shi Laihe, Lei Feng, Qian Xuesen, Jia Yulu et un certain nombre de modèles pionniers du groupe de lutte du PCC.

Jiang Langsha, une résidente de 31 ans de la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine), a déclaré avoir ressenti un « choc spirituel » en regardant le programme : « Je me rends compte que la fondation du CPC a été un moment marquant et n’est pas seulement une phrase bien connue dans nos livres d’histoire ; c’est le chapitre d’ouverture du grand voyage constitué des efforts et des contributions de nombreux pionniers », a déclaré Jiang au Global Times.

Le troisième chapitre appelé « 激流勇进 », c’est-à-dire avancer courageusement dans le torrent, a rediffusé le onzième Comité central du PCC qui s’est tenu avec succès et qui a apporté une réponse historique à la politique des réformes et de l’ouverture.

Cinq chansons ont rendu hommage à cette politique lancée par Deng Xiaoping, notamment la chanson « Spring Tide » qui a répandu une véritable vague d’espoir.

« Persévérer dans la théorie de Deng Xiaoping », message tiré à la fin du troisième chapitre.

La danse « Moment of Return » célèbre le retour de Hong Kong et Macao à la Chine continentale. Les chansons « Leapfrogging » font l’éloge de grands projets nationaux tels que la transmission de l’eau du sud vers le nord et le transport du charbon du nord vers le sud.

Le chant et la danse « The Marching Torch » ont permis aux gens de revivre les scènes historiques et passionnantes des Jeux olympiques de Pékin en 2008, l’Exposition Universelle de Shanghai en 2010 et le lancement du vaisseau spatial Shenzhou VII.

« The splendid future », quatrième chapitre, dépeint l’image d’une magnifique nouvelle ère. Il met en scène les réalisations faites dans les secteurs de l’industrie, les infrastructures, l’aviation, la navigation, l’aérospatiale, la médecine et les grands projets de Xi Jinping, notamment les jeux olympiques de 2022 qui auront lieu à Pékin.

« Persévérer dans le développement scientifique » et « Mettre en œuvre les réflexions de Xi jinping sur le socialisme aux caractéristiques chinoises de la nouvelle ère ».

Le chant et la danse « Miracle de l’Est » ont raconté l’histoire de la lutte contre la pauvreté dans différents villages en Chine et a proclamé la grande victoire des communistes chinois à la tête de la nation chinoise pour atteindre le bien-être général.

« Strong Military War Song » est considéré comme l’un des plus beaux programmes de la soirée. D’après le Guancha, les internautes l’ont confirmé : « les soldats chinois sont les meilleurs ! ». Cette scène montre les progrès réalisés de l’armée populaire sous la direction de la forte idéologie militaire de Xi Jinping.

La chanson « The beauty of the harmony of unity » était accompagnée, d’instruments traditionnels, d’images des différentes minorités chinoises et des lumières de haute technologie. « La grandeur du monde se trouve dans la beauté de l’harmonie et de l’unité », ont déclaré les paroles de la chanson, soulignant le concept d’une communauté diversifiée, mais partageant la même destinée.

Pendant le spectacle, de nombreux musiciens ont joué du Guzheng, une cithare chinoise à cordes pincées qui a plus de 2 500 ans d’histoire, a rapporté la chaîne CGTN.

Lors du spectacle, une scène importante intitulée « The People First » a remis en image l’importante mobilisation nationale qui s’était mise en place pour lutter contre l’épidémie de la Covid-19.

Pour clôturer cette chaleureuse éloge au Parti Communiste et au président chinois Xi Jinping, sous une pluie de feux d’artifices, l’emblème doré du parti, haut de 16 mètres, s’est élevé solennellement vers le ciel.

D’après le CCTV, les chants et les applaudissements retentissaient à l’intérieur du stade : « Peu importe à quelle distance, tu es à nos côtés, la foi est éternelle et l’intention originelle n’est pas oubliée. Le peuple est le pays, écris ta mission… » poussant l’atmosphère du spectacle à son apogée.

Tout le public s’est levé pour chanter en cœur la chanson « Sans le Parti communiste, il n’y aurait pas de nouvelle Chine ».