Transsion Holdings, un fabricant de smartphones basé en Chine, a devancé Samsung sur le marché africain avec une part de marché combinée de 44,3%, selon une récente étude publiée à Nairobi par l’International Data Corporation (IDC).

Cette société a déclaré que Transsion, qui produit les smartphones des marques Tecno, Infinix et Itel, était suivie par Samsung et Oppo, qui détiennent respectivement 22,9% et 8,3% des parts de marché.

L’IDC a indiqué que le marché global de la téléphonie mobile en Afrique avait connu une croissance annuelle de 14% au premier trimestre 2021, atteignant un total de 53,3 millions d’unités. Le marché des smartphones a quant à lui augmenté de 16,8% au cours de la même période, pour atteindre 23,4 millions d’unités.

Les principaux fournisseurs, comme Transsion, Samsung, Oppo et Xiaomi, ont tous lancé de nouveaux modèles plus riches en fonctionnalités, avec des modèles d’entrée de gamme à très bas prix, parfois inférieurs à 10.790 shillings (environ 90 euros), selon l’étude.

Les gammes à ultra-bas prix – moins de 90 euros – ont représenté 42% des ventes du marché au premier trimestre 2021, contre 49,6 % au premier trimestre 2020. Les gammes à bas prix – de 90 à 180 euros – ont vu leur part passer de 35,2% à 43,3% au cours de la même période.

Ramazan Yavuz, directeur de recherche chez IDC, a expliqué que malgré les pénuries d’approvisionnement affectant les fournisseurs de téléphones mobiles, les grandes marques avaient tout de même réussi à élargir leurs portefeuilles de modèles et à stimuler la croissance de leurs ventes en Afrique au cours du premier trimestre 2021.

«Avec l’accélération prévue des programmes de vaccination et la lente reprise des économies au second semestre, la demande des consommateurs devrait se renforcer, ce qui aidera le marché des smartphones dans la région à tirer parti de la croissance observée au premier trimestre 2021 pendant tout le reste de l’année», a analysé ce dernier.

Globalement, les expéditions de smartphones en Chine devraient augmenter de 6% sur un an en 2021, selon un rapport sectoriel publié par la société d’étude du marché mondial International Data Corporation (IDC).

«Malgré une croissance robuste du marché chinois des smartphones au cours du premier trimestre, notamment sur les deux premiers mois de l’année, il n’y a pas de tendance générale de mise à niveau des téléphones portables chez les consommateurs chinois», a indiqué l’IDC.

Toutefois, le volume d’expédition des smartphones en Chine devrait se contracter au cours du deuxième trimestre et sur le deuxième semestre de l’année, a prévu la société. Concernant le marché mondial des smartphones, l’IDC a revu à la hausse les perspectives à court terme, prévoyant que les expéditions mondiales de smartphones devraient bondir de 7,7% sur un an pour atteindre 1,38 milliard d’unités en 2021.

Cette tendance à la hausse se poursuivra en 2022, note la société, qui ajoute que les expéditions mondiales de smartphones atteindront 1,43 milliard d’unités l’année prochaine.