Le nombre de personnes infectées par le coronavirus en Chine pourrait être quatre fois plus élevé que ce qui a été signalé jusqu’à présent, selon une enquête rapportée le 23 avril par le journal britannique, The Guardian.

Des chercheurs originaires de Hong Kong se sont basés sur les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour examiner le nombre d’infections en Chine jusqu’au 20 février.

Les chiffres officiels faisaient alors état de 55.000 cas, mais le pays a restreint la définition d’une personne infectée à plusieurs reprises, a indiqué le quotidien. Le nombre d’infections est d’au moins 232.000 avec la nouvelle qualification, indiquent les chercheurs cités par The Guardian.

Ce chiffre pourrait encore être sous-estimé, car certaines personnes présentant des symptômes légers ou sans symptômes n’ont pas été prises en compte. Ces résultats sortent alors que des pays occidentaux accusent la Chine d’avoir minimisé la gravité de la situation dans le pays.

La Chine a officiellement diagnostiqué plus de 83.000 cas de coronavirus. Cependant, les autorités du Wuhan ont augmenté le nombre de décès, passant de 3.869 à 4.632.