Le pape François a déclaré qu’il était prêt à se rendre en Chine à tout moment, mais qu’il n’avait « aucune nouvelle » concernant les possibilités de rencontrer le président chinois Xi Jinping lors d’une visite papale au Kazakhstan cette semaine.

Lors d’un vol vers le Kazakhstan, des journalistes qui l’accompagnaient ont demandé à François s’il pourrait rencontrer Xi Jinping dans sa capitale Nur-Sultan, où les deux hommes seront présents le 14 septembre.

« Je n’ai pas de nouvelles à ce sujet », a répondu le pape. « Je suis toujours prêt à aller en Chine ». Le pape François tente d’apaiser les relations historiquement mauvaises entre le Saint-Siège et la Chine.

Il a déclaré à l’agence de presse Reuters dans une interview en juillet qu‘il espérait renouveler un accord secret et contesté sur la nomination des évêques catholiques romains en Chine.

Lire aussi : La Chine et le Vatican prolongent leur accord historique

Xi Jinping va se rendre au Kazakhstan et en Ouzbékistan du 14 au 16 septembre. Il s’agit de son premier voyage officiel dans un pays étranger depuis que la Chine a pratiquement fermé ses frontières en raison du COVID-19.

François sera également au Kazakhstan jusqu’au 15 septembre pour une réunion de paix des leaders religieux mondiaux marquée par l’absence remarquée du patriarche orthodoxe russe Kirill, qui soutient la guerre en Ukraine.