Le Pentagone a accusé la Chine d’avoir augmenté son arsenal nucléaire, dépassant même le sien, ce que réfute la Chine, qui dénonce une nouvelle « calomnie » américaine.

Washington a assuré dans un rapport que la Chine entend doubler la taille de son arsenal nucléaire d’ici une décennie, avec la capacité de lancer des missiles balistiques armés de têtes nucléaires depuis la terre, la mer et les airs.

Centrale nucléaire de Taishan

Selon ce document, l’Armée Populaire de Libération a déjà égalé ou surpassé celle des Etats-Unis dans plusieurs domaines, notamment la construction de navires, les missiles de croisière ou les systèmes de défense aérienne.

Les rapporteurs assurent être les premiers à donner publiquement une estimation de l’importance de l’arsenal nucléaire chinois, la Chine compte «environ 200» ogives nucléaires, alors que des analystes indépendants estimaient ce chiffre à 300.

Selon eux, ce chiffre devrait doubler aux cours des 10 prochaines années. Selon le Pentagone, la Chine a déjà les capacités pour lancer des armes nucléaires sur des missiles balistiques depuis la terre et la mer, et elle serait en train de développer la possibilité de le faire depuis les airs.

«Il est probable que Pékin cherche à développer d’ici la moitié du siècle une capacité militaire égale ou supérieure dans certains cas à celle des Etats-Unis», ont assuré les rapporteurs. Si la Chine y arrive, «cela aura des implications graves sur les intérêts nationaux américains et la sécurité de l’ordre international», prévient-il.

De son côté, la Chine a qualifié de «totalement faux» ce rapport qui «calomnie la modernisation militaire de la Chine, son budget de défense, sa politique nucléaire», a estimé le ministère chinois de la Défense dans un communiqué.

La diplomatie chinoise a accusé Washington de publier des rapports «irresponsables», afin de justifier ses propres dépenses militaires, de loin les premières du monde.

«La Chine a toujours suivi une politique de défense nationale à des fins défensives et chacun sait que la Chine travaille à bâtir la paix mondiale», a déclaré devant la presse la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying.