jeudi, mai 23

Le «père du riz hybride», Yuan Longping s’en est allé

Surnommé le «père du riz hybride» chinois, le professeur Yuan Longping est décédé le 22 mai à l’âge de 91 ans d’une défaillance d’organes multiples. Il restera longtemps dans la mémoire collective chinoise et internationale pour sa contribution à lutter contre la faim dans le monde.

Les chinois ont rendu hommage au pionnier agricole Yuan Longping, le 23 mai, sur son ancien lieu de travail, le centre de recherche sur le riz hybride du Hunan, à Changsha, capitale de la province du Hunan (centre de la Chine).

Yuan Longping a reçu la Médaille de la République en septembre 2019, la haute distinction de Chine, ainsi que de nombreux honneurs. Il a également été membre de l’Académie chinoise d’ingénierie et directeur du Centre national chinois de recherche et de développement sur le riz hybride.

«La générosité du professeur Yuan et d’autres chercheurs, qui ont mis leurs découvertes à la disposition du monde entier, a été extrêmement importante pour les efforts visant à mettre fin à la faim dans le monde», a souligné Barbara Stinson, présidente de la Fondation du Prix mondial de l’alimentation, basée aux États-Unis.

La fondation a décerné à Yuan Longping le prix mondial de l’alimentation 2004 pour son travail dans l’agriculture mondiale des mains de Norman Borlaug, lauréat du prix Nobel de la paix en 1970. Il s’agit de la plus grande distinction internationale pour les personnes qui ont amélioré la qualité, la quantité ou la disponibilité de la nourriture dans le monde.

En décembre 2019, le professeur Yuan Longping avait insisté pour se rendre à la base de recherche sur le riz hybride de Sanya, dans la province de Hainan (sud de la Chine), comme il l’avait fait ces dernières années. En mars 2020, il a fait une chute alors qu’il travaillait à la base et a été emmené dans un hôpital local avant d’être transféré à Changsha pour y être soigné au début du mois dernier.

Yuan Longping a commencé ses recherches sur le riz hybride en 1964 et a réussi à cultiver la première variété de riz hybride à haut rendement au monde en 1973. Il a continué à travailler dans ce domaine et a fait de nouvelles percées.

Né en 1930 à Beijing, Yuan Longping a été élevé à une époque de guerres et de famine, il a été témoin du désespoir des personnes déplacées de leur ville natale et perdant les terres sur lesquelles elles vivaient.

Entré à l’université, Yuan Longping a décidé d’étudier l’agriculture, même si sa mère pensait qu’un tel travail serait difficile et épuisant.

Après avoir obtenu son diplôme, le professeur Yuan Longping a été chargé d’enseigner dans une école d’agriculture dans la ville reculée de Huaihua, dans la province du Hunan (centre de la Chine).

Yuan Longping apparaît dans le film Yuan Longping, qui a été réalisé en 2009, parlant avec un journaliste étranger d’un rêve qu’il a fait, il expliqué : «il y a plusieurs années, j’ai fait un rêve. J’ai vu mon plant de riz super hybride aussi haut que le sorgho, la panicule (touffe) aussi grosse qu’un balai, et le grain aussi gros que des cacahuètes. J’étais très heureux de me reposer sous la panicule avec mon assistant. Aussi longtemps que je vivrai, je ne cesserai jamais de poursuivre et de rêver de riz super hybride».

Ces dernières années, le professeur Yuan Longping et son équipe ont commencé à faire des recherches sur une culture tolérante au sel, connue sous le nom de «riz de mer», avec un centre de recherche et développement créé à Qingdao, dans la province du Shandong (est de la Chine), en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *