De nombreux éditeurs estiment que les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19 pourraient rester et transformer l’industrie de l’édition du livres pour enfants.

Les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19 plus strictes que d’habitude, les nouveaux titres de cette année sur le virus et les divers programmes traitant de son impact sur l’industrie sont mit en avant lors du Salon du livre.

Le 24 novembre, Shanghai a signalé un nouveau cas confirmé de COVID-19 lundi, selon la commission municipale de la santé. Raison pour laquelle les mesures sanitaires ont été renforcé lors du Salon du livre.

Les exposants et les visiteurs devaient se pré-inscrire, fournir un code de santé et se faire prendre leur température plusieurs fois avant d’entrer. L’organisateur a développé des événements en ligne, qui était à l’origine conçu pour les activités hors ligne.

Plus de 60 000 titres récents étaient diffusés, dont un tiers provenant de l’étranger. Les éditeurs étrangers et les lecteurs de contenu pour enfants, qui représentent plus de 30% des 350 exposants, n’ont pas pu se déplacer en personne et ont participé via des publications et des présentations en ligne.

«C’est un peu plus difficile pour les livres pour enfants», a expliqué Christina Pase, de Winddy Hollow Books en Australie, au Shanghai Daily. « Beaucoup de nos auteurs comptaient sur la promotion de leurs livres dans les écoles. Mais les écoles ont fermées. C’est aussi un gros défi pour un petit éditeur indépendant comme nous. Nous nous concentrons principalement sur les illustrations, qui dépendent beaucoup de la façon dont les enfants touchent et ressentent les livres, reflet de leurs émotions », a indiqué cette dernière.

De leurs cotés, les éditeurs chinois ont largement anticipé, et ont exploré tous les canaux et outils liés à l’activité numérique en Chine, afin de trouver la meilleure combinaison pour stimuler les ventes en ligne et dans les librairies physiques.

«L’impact réel sur l’industrie pourrait se manifester l’année prochaine, voire l’année suivante», a déclaré Yan Xiaoli, rédacteur en chef de Dandelion Children’s Book House, l’une des plus dynamiques du marché chinois du livre pour enfants.

«Par exemple, nous pouvons choisir différents types de sujets à publier, car les parents veulent quelque chose de plus pragmatique pour leurs enfants, comme des livres de vulgarisation scientifique sur le virus, ou des livres médicaux ou de catastrophe en général. Le marché pourrait être plus segmenté, avec de nouveaux marchés de niche pour des titres approfondis sur certains sujets», a expliqué ce dernier au journal de Shanghai.

Les éditeurs pour enfants devront également être préparés à des demandes plus diverses et à des demandes de meilleurs services. «À première vue, l’exploration en ligne de cette année a révélé que les livres deviendraient du texte plus des images, de l’audio, de l’interactivité et même de l’intelligence artificielle à l’avenir. Je crois que nous entrerions également dans une ère post-service, c’est-à-dire comment fournir des services de meilleure qualité, plus détaillés et plus efficaces de manière variée et innovante pour les lecteurs. C’est ce que nous, éditeurs, devons comprendre et réfléchir maintenant», a assuré Yan Xiaoli.

La plupart des éditeurs chinois de livres pour enfants comptaient sur des partenaires de distribution ou de vente pour les canaux en ligne. D’ailleurs, cette année, beaucoup ont créé leur propre département en ligne, composé de professionnels de la vente et de la rédaction afin de trouver de meilleurs moyens d’atteindre les lecteurs potentiels, parfois avant la publication des livres.

Ils se sont également aventurés dans de nouveaux canaux en ligne tels que la diffusion en direct ou les plateformes de commerce électronique communautaires. Zhang Mingzhou, président de l’International Board on Books for Young People, a adopté une approche différente en lançant un site web pour fournir gratuitement du contenu pour enfants lié à la pandémie dans différentes langues. L’objectif est de partager les connaissances et de connecter les enfants du monde entier.

«Nous espérons que la pandémie sera progressivement maîtrisée dans le monde entier, et après cela, nous étendrons Life Tree Books en un contenu multilingue gratuit pour les enfants de la meilleure qualité», a déclaré Zhang Mingzhou. «Nous sélectionnerons et traduirons les meilleurs livres pour enfants du monde entier, dans l’espoir de promouvoir plus de dialogue et de meilleurs échanges entre les enfants.»