Le téléphone portable est devenu un vrai danger pour les automobilistes mais aussi pour l’avenir des étudiants, qui sont désormais contraints de laisser leur portable de côté à l’université.

Un rapport, publié par un institut d’études sur les méga-données judiciaires, a révélé que l’utilisation du téléphone portable en voiture a provoqué plus de 10,5% des accidents de la route du 1er janvier 2012 au 30 juin 2017.

Durant cette période, 4,49 millions de dossiers concernant des accidents de la route ont été traités dans les tribunaux nationaux. La cause principale de ces accidents était la conduite sans permis, qui a provoqué 26,86% des cas, suivie par la conduite en état d’ivresse et l’usage du téléphone portable. Plus de 89% des accidents se sont produits sur des routes rurales.

De plus, plusieurs universités du Jilin ont décidé d’interdire le téléphone portable afin d’améliorer les résultats des étudiants. Désormais, lorsque les étudiants entrent en salles cours, leurs smartphones doivent être placés dans un sac qui est ensuite accroché au mur.

« Cette mesure permet de réduire la dépendance des étudiants aux smartphones et d’améliorer l’interaction entre les étudiants et les professeurs », selon Ran Xiangyun, professeur agrégé à l’université.

Selon un rapport publié par le Centre d’information sur le réseau Internet de Chine, environ 753 millions de Chinois utilisaient des téléphones mobiles pour se connecter à l’Internet en 2017, et les personnes âgées de 20 à 29 représentaient 30% du total des internautes chinois.

Autre initiative, le 13 avril est une journée «classe sans téléphones mobiles», organisée à la Faculté de médecine de l’Institut médical de Taishan, à Tai’an (Shandong). Une classe du département de la médecine clinique a été choisie comme projet pilote, dans le but de l’imposer dans tout l’institut.