lundi, juillet 22

L’économie au centre du prochain plénium du Congrès du PCC

Le Bureau politique du Parti communiste chinois (PCC) a annoncé que le IIIème plénum du Congrès du Parti Communiste Chinois (PCC), ​réunion politique clé au cours de laquelle les dirigeants du pays établiront un programme de réformes, se tiendra du 15 au 18 juillet à Pékin.

Le plénum « examinera principalement les questions liées à l’approfondissement global des réformes et à la progression de la modernisation chinoise », a indiqué l’agence de presse Xinhua.

Le Bureau politique du Comité central du PCC s’est penché sur l’approfondissement global des réformes et l’avancement de la modernisation chinoise. Il sera également question « de continuer à améliorer le système socialiste aux caractéristiques chinoises et de moderniser le système et la capacité de gouvernance du pays, alors que la Chine vise à établir une économie de marché socialiste de haut niveau et à ‘réaliser fondamentalement la modernisation socialiste’ d’ici 2035″.

L’annonce des dates indique que les dirigeants ont déjà décidé précisément de ce qui sera dit et annoncé. Pour certains analystes,  » ​​il existe un consensus apparent sur le fait qu’il y aura une révision de la relation fiscale complexe entre le gouvernement central et les gouvernements locaux. Cela est devenu une préoccupation majeure au cours des dernières années, compte tenu du déclin spectaculaire de l’état du marché immobilier, dans la mesure où les ventes de terrains étaient autrefois la principale source de revenus des gouvernements locaux, mais qui est désormais presque entièrement tarie ».

« Quelles que soient les annonces, elles viseront à remédier au manque fondamental de confiance dans l’état actuel du système économique chinois et dans les perspectives d’avenir qui contaminent à la fois les investisseurs et les consommateurs », selon China Economic Review.

Un contexte économique tendu

L’activité économique de la Chine est impactée par plusieurs facteurs, dont le plus important est le surendettement du secteur immobilier, pilier traditionnel de croissance qui a longtemps représenté au sens large un quart du Produit intérieur brut (PIB) de la Chine.

La croissance est ralentit par une conjoncture incertaine qui impacte les dépenses des ménages, tandis que le fort chômage chez les jeunes pèse sur le pouvoir d’achat. Le président Xi Jinping avait appelé en mai à faire du chômage des jeunes la «priorité absolue».

Lire aussi : chômage xi jinping

Leur taux de chômage avait atteint l’an dernier des sommets. Le taux de chômage des personnes âgées de 16 à 24 ans dans les villes a atteint un niveau record de 21,3% en juin dernier. Cependant, les autorités ont suspendu la publication des chiffres, officiellement pour revoir leur méthodologie, car ils dressent un tableau tout aussi sombre.

Les exportations de la Chine sont également un sujet de préoccupation pour les dirigeants chinois. Elles sont aussi sous pression du fait des tensions géopolitiques entre Pékin et Washington mais aussi avec l’Union européenne (UE), partenaire commercial incontournable du géant asiatique.

Les exportations sont historiquement un important levier de croissance pour la Chine et sa performance a un impact direct sur l’emploi pour des milliers d’entreprises. Le Premier ministre chinois Li Qiang a appelé à «s’opposer au découplage» économique, au moment où l’Union européenne (UE), partenaire commercial clé de Pékin, s’apprête à imposer des surtaxes douanières sur les véhicules électriques chinois. Le «découplage» consiste pour un pays à couper tout lien économique avec un pays, ou du moins de limiter sa dépendance à son égard.

Lire aussi :

De son côté, le gouverneur de la banque centrale a admis que l’économie chinoise était confrontée à des «défis», tout en écartant l’idée d’un vaste plan de relance souhité par de nombreux économistes. Le gouvernement chinois y résiste et tente d’assainir les finances publiques, afin d’atteindre environ 5% de croissance cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *