Sélectionner une page

ECONOMIE

«L’économie de la Chine est favorable»

De notre stagiaire Julia Peillon – À l’occasion d’une conférence de presse organisée le 13 avril dernier par le Bureau de l’information du Conseil des affaires d’État, Huang Songping, porte-parole de l’Administration des douanes, a présenté les chiffres du commerce extérieur de la Chine au premier trimestre 2018.

Les échanges se sont accélérés puisque les importations et exportations se sont chiffrées à 6,75 milliards de yuans (872 millions d’euros), soit une hausse de 9,4% en glissement annuel. Différents facteurs sur le plan national et international ont permis à la Chine d’équilibrer sa balance commerciale et de diversifier ses partenaires commerciaux. Les défis à venir du commerce international n’empêcheront pas l’ouverture économique du pays.

Hausse rapide du commerce extérieur

Les exportations de la Chine se sont au total chiffrées à 3 540 milliards de yuans (458 milliards d’euros) au premier semestre 2018, soit une hausse de 7,4 % en glissement annuel. Les importations ont, quant à elle, connu une augmentation de 11,7 %, pour atteindre un total de 3 210 milliards de yuans (415 milliards d’euros). L’excédent commercial s’établie ainsi à 326,18 milliards de yuans (42 milliards d’euros), soit une diminution de 21,8 %. Si les échanges commerciaux du pays avec l’étranger se sont accrus, ce sont les régions situées au centre et à l’ouest de la Chine qui ont connu la plus forte croissance.

«Cette année, le redressement de l’économie mondiale s’est maintenu. L’économie de la Chine est, quant à elle, favorable. Cela a contribué à la croissance rapide du commerce extérieur qu’a connue le pays au premier trimestre 2018», a souligné Huang Songping.

L’activité économique mondiale s’est redressée modérément, tandis que le commerce international a connu une croissance marquée. Divers organisations comme le FMI et l’OCDE ont, au début de l’année, publié des prévisions sur la situation économique mondiale en 2018. Les statistiques publiées par l’OMC ont révélé une croissance à deux chiffres des exportations des 70 pays les plus développés au mois de janvier, qui a fortement favorisé les échanges commerciaux avec la Chine.

L’économie chinoise, quant à elle, reste stable. Selon les données publiées par le Bureau des statistiques (gouvernement), l’indice des directeurs d’achats montre que le secteur manufacturier poursuit son expansion. La stabilité que connaît l’économie du pays a entraîné la hausse de la demande intérieure, et notamment de la demande de pétrole, de gaz naturel, de cuivre et de divers produits de consommation. Dans le même temps, grâce aux réformes structurelles de l’offre qui ne cessent de s’intensifier et à l’augmentation des importations, la Chine a connu une croissance rapide du commerce extérieur au premier trimestre.

Cette croissance a en outre été rendue possible par la construction de la « nouvelle route de la soie » (liaison ferroviaire entre la Chine et l’Europe, aussi appelée One Belt One Road) et le développement de nouveaux marchés. Les échanges commerciaux de la Chine avec les pays desservis par cette nouvelle route ont augmenté de 12,9% au premier semestre, soit 3,5 points de pourcentage de plus qu’avec l’ensemble des partenaires commerciaux de la Chine. Au cours de la même période, les échanges de la Chine avec les pays d’Amérique latine ont augmenté de 14%, tandis que cette croissance s’élève à 12,4% avec les pays africains.

Une balance commerciale plus équilibrée

Les changements observés sur les chiffres du commerce extérieur de la Chine au premier trimestre traduisent l’ouverture économique du pays. Le changement le plus notable : un meilleur équilibre de la balance commerciale.

Au premier trimestre, les importations ont affiché une hausse supérieure à celle des exportations à hauteur de 4,3 points de pourcentage, entraînant ainsi une diminution de 21,8% de l’excédent commercial. Dans le même temps, les industries chinoises sont devenues plus compétitives. Les importations et exportations des entreprises privées chinoises ont augmenté de 14,5% et représentent 56,5% de l’ensemble des échanges commerciaux de la Chine avec les pays étrangers. Les autres types d’entreprises suivent la même tendance et contribuent plus que jamais à l’intensification du commerce extérieur du pays.

En outre, la structure des importations et exportations est optimisée. D’une part, les exportations de produits électromécaniques et de biens d’équipements à forte valeur ajoutée ont maintenu leur croissance. Par exemple, les exportations des équipements et instruments médicaux ont augmenté de 8,4%, tandis que celles de l’industrie automobile ont progressé de 10,9%. Les entreprises bénéficient ainsi de nouveaux avantages dans la concurrence internationale.

D’autre part, l’importation des biens d’équipements essentiels pour produire, de certains composants clés et de biens de consommation finale de qualité (comme les circuits intégrés électroniques) ont connu une croissance rapide (28,7%). La progression des importations s’est élevée à 47,4% pour les machines-outils à commande numérique et à 32,2 % pour les produits de la mer.

Tout porte à croire que le commerce extérieur de la Chine continuera sa croissance. Toutefois, comme l’a souligné Huang Songping, la Chine va devoir faire face à des défis toujours plus nombreux comme le retour d’un protectionnisme prégnant et une concurrence toujours plus forte dans le secteur manufacturier. «La mondialisation est une tendance historique irréversible, la Chine multipliera donc les mesures visant à élargir son ouverture économique. Le commerce extérieur du pays devrait continuer de croître», a déclaré le porte-parole de l’Administration des douanes.

La Chine promet plus d’ouverture

Le développement rapide du commerce extérieur a été rendu possible par 40 années de réformes et d’ouverture du pays.

Les importations et exportations se chiffraient ainsi à 4,100 milliards de dollars (3,3 000 mds €) en 2017 (environ 10% de la part mondiale du commerce extérieur), contre 20,64 milliards de dollars (16,8 mds €) en 1978 (0,77% de la part mondiale du commerce extérieur), ce qui représente une croissance annuelle moyenne de 14,5%. La Chine est ainsi passée de la 30ème à la 1ère place du classement des exportations et importations et est, depuis 2009, le premier pays exportateur et le second pays importateur de biens.

Affiche sur la politique d’ouverture de Deng Xiaoping à Shenzhen

«Ces quarante dernières années, la Chine a su diversifier ses partenaires commerciaux et est en pleine transition économique ; les entreprises chinoises participent plus que jamais au commerce extérieur. Le pays joue désormais un rôle déterminant sur la scène économique mondiale», explique Huang Songping. La politique de réforme et d’ouverture de la Chine a fait d’elle l’ «usine du monde», les produits «made in China» ont apporté de nombreux avantages aux consommateurs du monde entier, le marché chinois et le «miracle chinois» ont permis de dynamiser l’activité économique mondiale.

Alors que vient de se terminer le Forum de Boao pour l’Asie, la Chine a annoncé la conduite d’une nouvelle série de mesures dans le cadre de sa politique de réforme et d’ouverture du pays. Alors qu’il vise à accroître ses importations et exportations, le pays a annoncé son intention d’abaisser ses droits de douane sur plusieurs produits importés comme les automobiles. L’objectif : accroître l’importation des biens les plus convoités sur le marché chinois.

«La Chine continuera à l’avenir d’ouvrir son économie et de soutenir la mondialisation ainsi que la libéralisation des échanges», a annoncé le porte-parole de l’Administration des douanes. «La coordination des politiques commerciales et de développement durable avec les autres pays s’annonce prometteuse pour notre pays.»

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire