Selon le cabinet GlobalData, les préférences de maquillage des consommateurs chinois fortement influencées par l’exposition aux médias sociaux.

Les préférences de maquillage des consommateurs chinois sont fortement influencées par l’exposition des médias sociaux. Par conséquent, le marché du maquillage devrait passer de 40,8 milliards C¥ (5,3 milliards €) en 2020 à 60,8 milliards C¥ (8 milliards €) d’ici 2025 à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 8,3% jusqu’en 2025, déclare GlobalData, une société de données et d’analyse de premier plan.

Le rapport de GlobalData, «China Make-up – Market Assessment and Forecasts to 2025», révèle que le marché est principalement tiré par la croissance de la catégorie du maquillage pour le visage, qui devrait enregistrer la valeur la plus rapide du TCAC de 9,2 % au cours de la période 2020-2025. La catégorie est suivie par le maquillage des yeux, qui devrait enregistrer un TCAC de 7,9% au cours de la même période.

Sukanyashri Kabali, analyste consommateur chez GlobalData, a déclaré que «le secteur de la beauté et des soins personnels connaît une augmentation de la demande d’articles de marque haut de gamme, de luxe et de qualité supérieure en raison de l’urbanisation rapide, de l’augmentation du revenu disponible et de l’exposition des médias sociaux».

Les réseaux sociaux et les influenceurs jouent un rôle clé dans la croissance des marques locales. Par exemple, une marque de cosmétiques en ligne, Chando s’est associée à une plate-forme de partage de vidéos Bilibili avec une base d’utilisateurs mensuels moyens de 223,3 millions au premier trimestre 2021, et devrait atteindre 400 millions d’utilisateurs d’ici 2023.

Chando a gagné en popularité grâce à cette plate-forme et s’est classé cinquième dans la catégorie beauté sur la plateforme e-commerce JD.com, a expliqué l’analyste.

Les «e-commerçants» étaient le premier canal de distribution sur le marché chinois du maquillage, avec une part de valeur de 36,7% en 2020, suivis des grands magasins et des hypermarchés et supermarchés avec des parts de 22,5% et 13,8%, respectivement.

 

L’Oréal S.A., LVMH Moet Hennessy – Louis Vuitton et Amorepacific Corporation étaient les trois premières entreprises du marché chinois du maquillage en valeur en 2020, tandis que Maybelline et L’Oréal Paris étaient les marques leaders.

Sukanyashri Kabali a estimé que «les consommateurs en Chine ont une affinité croissante avec le style et la culture traditionnels chinois. En tant que telles, des marques nationales telles que Florasis lancent des produits fabriqués à partir de recettes et d’ingrédients traditionnels chinois, tels que des extraits de plantes et des essences de fleurs, en mettant l’accent sur le patrimoine. Par exemple, le lancement en 2020 par la société du rouge à lèvres Floral Dewy In-Porcelain a été inspiré par l’ancienne culture chinoise des arts de la porcelaine».