mardi, juillet 16

Les États-Unis imposent des sanctions à plusieurs entreprises de Hong Kong

Les États-Unis imposent des sanctions à plusieurs entreprises de Hong Kong et des Émirats arabes unis pour avoir transporté de l’or d’origine russe.

Les États-Unis ont imposé des sanctions mercredi à plusieurs entreprises de Hong Kong, dont VPower Finance Security, pour avoir participé au transport d’or produit par un mineur russe déjà sanctionné par Washington, a déclaré le département américain du Trésor.

Avec cette nouvelle liste de sanctions, les Etats-Unis veulent accroître la pression sur Moscou pour sa guerre contre l’Ukraine et à cibler l’accès de la Russie au soutien de pays tiers. Le Trésor a déclaré que les entreprises étrangères qui soutiennent l’économie de guerre de la Russie « risquent davantage d’être sanctionnées ».

La liste inclut un réseau transnational « blanchissant de l’or pour un producteur d’or russe désigné », a indiqué le Trésor dans un communiqué. Le producteur désigné est Polyus, a précisé le communiqué. Washington a sanctionné Polyus, le plus grand producteur d’or de Russie et le quatrième au monde, en 2023.

Selon le communiqué, un employé de Polyus et son associé basé à Hong Kong se sont engagés dans une stratégie particulière par laquelle « les paiements provenant de la vente d’or d’origine russe ont été convertis en monnaie fiduciaire et en cryptocurrencies par l’intermédiaire de nombreuses sociétés écrans basées aux Émirats arabes unis et à Hong Kong. »

Selon le Trésor, cette technique utilisait des sociétés basées à Hong Kong, telles que Holden International Trading Limited et Taube Precious HK Limited, afin d’acheminer les paiements, et Red Coast Metals Trading DMCC, basée aux Émirats arabes unis, pour dissimuler les paiements provenant de la vente d’or d’origine russe.

Il semblerait que VPower Finance Security Hong Kong Limited, basée à Hong Kong, a participé au transport de l’or d’origine russe, selon l’agence de presse britannique, Reuters.

La Russie est le deuxième producteur d’or au monde après la Chine. Elle a produit 321,8 tonnes en 2023, soit 8,8% de la production mondiale des mines, selon la société de conseil Metals Focus.

Moscou a cessé de divulguer ses données d’exportation et d’importation en détail peu après avoir attaqué l’Ukraine en 2022, mais une partie de ses approvisionnements est toujours visible à travers les données miroir des pays qui achètent des produits russes, selon Reuters.

De plus, le fournisseur de données Trade Data Monitor (TDM) a indiqué que Hong Kong était le plus grand importateur d’or de Russie en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *