Les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sont arrivés ce 3 février matin à l’Institut de virologie de Wuhan en Chine, dans le cadre de leur enquête sur l’origine du coronavirus, Covid-19.

Laboratoire P4 de l’Institut de Virologie de Wuhan

Cet institut comporte plusieurs laboratoires à haute sécurité où des chercheurs travaillent sur des coronavirus. Il avait été accusé par le précédent président américain Donald Trump d’avoir laissé fuiter le virus à l’origine de la pandémie de Covid-19. L’accusation a été fermement démentie par l’institut lui-même et par la Chine.

Lire aussi : L’Institut de virologie de Wuhan nie toute responsabilité

De nombreux analystes remettent en question la découverte par la dizaine d’experts internationaux d’indices révélateurs du déclenchement de l’épidémie de Covid-19 au bout d’une année.

La semaine dernière, un porte-parole de la diplomatie chinoise avait estimé que la visite de l’OMS en Chine relevait d’un projet de recherche. « Ce n’est pas une enquête », avait-il dit. L’objectif de cette équipe est de répondre à une triple question: où, quand et comment le virus a-t-il été transmis à l’être humain?

Lire aussi : La délégation de l’OMS en Chine ne cherche pas « un coupable »

« Si nous ne connaissons pas la source, alors nous restons aussi vulnérables dans le futur à une épidémie similaire », avait expliqué en octobre le directeur urgences sanitaires de l’OMS, Michael Ryan.

La mission est balisée par des termes de référence qui prévoient d’identifier l’origine animale du virus, son chemin de transmission à l’être humain et le rôle possible d’hôtes intermédiaires.

Ces études exploratoires baliseront des études de plus long terme qui pourraient être amenées « ailleurs en Chine, dans des pays voisins et dans le monde ». En effet, l’épidémie de Covid-19 a pu se diffuser en silence, y compris hors de Chine, avant d’apparaître à Wuhan.