Le volume total des exportations du pays a nonuplé au cours des 30 dernières années après l’établissement des liens diplomatiques avec la Chine, tandis que les expéditions vers la Chine ont été multipliées par plus de 160, a annoncé l’Association coréenne du commerce international (KITA).

Selon la KITA, les exportations vers la Chine ont atteint 162,913 milliards de dollars l’année dernière, 162,4 fois plus élevées par rapport aux 1,03 milliard de dollars de 1991, un an avant l’établissement des relations diplomatiques bilatérales.

Les exportations totales de la Corée du Sud ont été multipliées par neuf durant la période citée, de 71,88 milliards à 644,4 milliards de dollars. Les expéditions vers les États-Unis ont été multipliés par 5,2 de 18,59 milliards de dollars en 1991 à 95,92 milliards de dollars l’année dernière, et celles vers le Japon par seulement 2,4 durant la période citée de 12,36 milliards à 30,06 milliards de dollars.

Le volume des exportations vers la Chine a occupé la 15e place en 1991, tandis que celui vers les États-Unis a été le plus important, devant les expéditions vers le Japon, Hongkong, l’Allemagne et Singapour, a précisé l’agence de presse, Yonhap.

Cependant, la Chine est passée à la sixième place en 1992, année de l’établissement des relations diplomatiques bilatérales, à la quatrième place en 1993, troisième en 1996, deuxième en 2001, dépassant le Japon, et premier en 2003 devant les États-Unis. Elle a maintenu ce rang pendant 20 ans jusqu’à cette année.

De leurs côtés, les exportations chinoises vers la Corée du Sud ont atteint en 2021 150,52 milliards de dollars, les quatrièmes plus importantes derrière les États-Unis (576,44 milliards de dollars), Hongkong (351,64 milliards) et le Japon (165,77 milliards), selon la KITA citant des données des autorités douanières chinoises.