Le Kenya envisage d’organiser un Forum d’affaires en Chine en avril, afin d’attirer les investisseurs chinois. « L’événement d’une journée réunira le gouvernement et le secteur privé du Kenya pour rencontrer des investisseurs chinois potentiels« , a expliqué le directeur général du Kenya Investment Authority (KenInvest), Moses Ikiara.

Ce dernier a indiqué que le Kenya comptait de nombreux projets fructueux dans les secteurs de la fabrication, de l’énergie, de la santé et de l’agriculture. Cependant, « nous souhaitons particulièrement que les Chinois dynamisent notre secteur manufacturier grâce à l’utilisation des technologies modernes ».

Le Kenya avait signé de nombreux accords commerciaux préférentiels bilatéraux et multilatéraux pour ouvrir des marchés aux produits kényans. D’après Moses Ikiara, « la Chine pourrait aider le Kenya à devenir un producteur compétitif et à exporter des produits de classe mondiale ».

En juin 2018, le haut conseiller politique chinois, Wang Yang, a rencontré le Président kényan Uhuru Kenyatta, pour « approfondir la confiance mutuelle politique et renforcer la synergie de leurs stratégies de développement ».

De son côté, le président Uhuru Kenyatta a souhaité « l’expansion de la coopération avec la Chine dans les domaines comme les investissements, l’économie et le commerce et le tourisme afin de développer un partenariat de coopération stratégique global encore plus fort avec la Chine ».