Tirés du site de l’agence de presse Xinhua consacré au Congrès national du Part Communiste Chinoise, voici les principaux points évoqués ce 16 octobre dans le discours d’ouverture du président et secrétaire général du PCC, Xi Jinping :

Trois événements majeurs de la dernière décennie

La dernière décennie, nous avons connu trois événements qui revêtent à la fois une importance primordiale pour le présent et une immense portée historique à long terme pour la cause du Parti et du peuple chinois, a indiqué Xi Jinping.

« Le premier, c’est le centenaire de la fondation du Parti communiste chinois ; le deuxième, c’est l’entrée dans la nouvelle ère du socialisme à la chinoise ; le troisième, c’est l’accomplissement de la tâche historique qui consiste à éradiquer la pauvreté et à réaliser l’objectif du premier centenaire, soit le parachèvement de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance ».

Tâche centrale du PCC

Xi Jinping a expliqué les missions et tâches du PCC dans la nouvelle marche de la nouvelle ère.

« A partir de maintenant, le Parti communiste chinois a pour tâche centrale d’unir et de conduire le peuple chinois multiethnique pour réaliser l’objectif du deuxième centenaire, soit de faire de la Chine un grand pays socialiste moderne dans tous les domaines, et pour promouvoir de manière exhaustive le grand renouveau de la nation grâce à la modernisation chinoise »

Le PCC vise à réaliser pour l’essentiel la modernisation socialiste de 2020 à 2035, et à faire de la Chine un grand pays socialiste moderne, beau, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé de 2035 au milieu du siècle.

Succès et transformations historiques dans la cause du Parti et de l’Etat

Le Parti communiste chinois (PCC) a obtenu des succès et transformations historiques dans la cause du Parti et de l’Etat au cours de la dernière décennie, a déclaré Xi Jinping. Le PCC a amené la Chine dans la nouvelle marche vers l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne, a indiqué ce dernier.

Sous la direction du Comité central du Parti, l’ensemble du Parti, de l’armée et du peuple chinois multiethnique ont été unis pour s’engager dans une grande lutte aux nombreuses caractéristiques historiques nouvelles, a-t-il indiqué.

Les cinq prochaines années sont « cruciales »

Xi Jinping a déclaré que les cinq prochaines années constitueraient une période cruciale pour assurer le bon démarrage de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. Selon, lui, « le PCC vise à réaliser, pour l’essentiel, la modernisation socialiste de 2020 à 2035, et à faire de la Chine un grand pays socialiste moderne, beau, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé de 2035 au milieu du siècle ».

La modernisation chinoise

Xi Jinping a évoqué sur « les exigences essentielles de la modernisation chinoise sont les suivantes : maintenir la direction du PCC, poursuivre le socialisme à la chinoise, assurer un développement de qualité, développer la démocratie populaire intégrale, enrichir le monde spirituel de la population, réaliser la prospérité commune du peuple tout entier, favoriser la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature, promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité et créer une nouvelle forme de civilisation humaine ».

Création d’un nouveau modèle de développement de qualité

« La Chine accélérera la création d’un nouveau modèle de développement et poursuivra un développement de qualité« , a déclaré Xi Jinping. « Le développement de qualité est une tâche prioritaire de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne », a indiqué ce dernier.

« Il est impératif d’appliquer de manière intégrale, précise et globale la nouvelle vision de développement, de poursuivre la réforme de l’économie de marché socialiste, de maintenir une ouverture de haut niveau, et d’accélérer la mise en place d’un nouveau modèle de développement reposant sur le rôle primordial du circuit économique national et l’interaction dynamique entre les circuits économiques national et international »

Écrire de nouveaux chapitres dans la sinisation et l’actualisation du marxisme

Il incombe à tous les communistes chinois d’aujourd’hui d’assumer leur grande responsabilité historique, c’est-à-dire d’écrire sans cesse de nouveaux chapitres dans la sinisation et l’actualisation du marxisme, a indiqué Xi Jinping.

« La pratique nous a montré que c’est foncièrement grâce au marxisme ; c’est le marxisme sinisé et actualisé qui est au cœur du succès du Parti et du socialisme à la chinoise », a assuré le président chinois.

« Le marxisme est la pensée directrice fondamentale qui est à la base de la pérennité et du développement de notre parti et de notre pays ». « Depuis le 18e Congrès national, ayant le courage de se lancer dans la recherche et l’innovation théoriques, notre parti a adopté une toute nouvelle vision pour approfondir ses connaissances sur les lois régissant l’exercice du pouvoir par un parti communiste ainsi que les lois de l’édification socialiste et de l’évolution de la société humaine ».

« D’importants résultats ont été obtenus sur le plan de l’innovation théorique, et ceux-ci sont reflétés de manière condensée dans la pensée sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère », a poursuivi Xi Jinping.

« ‘Les quatorze’ formulés lors du 19e Congrès national du Parti, ainsi que ‘les dix points’ et ‘les nouvelles victoires obtenues dans treize domaines’ qui ont été explicités lors du 6e plénum du 19e Comité central du Parti, font une synthèse de ce qu’est la pensée sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère qui doit être mise en pratique sur une longue durée, de même qu’étoffée et développée continuellement », a-t-il déclaré.

Maintenir et d’améliorer le principe « un pays, deux systèmes »

Xi Jinping a souligné l’importance de maintenir et d’améliorer le principe « un pays, deux systèmes », qui est « est une innovation magistrale du socialisme à la chinoise et constitue la meilleure disposition institutionnelle pour assurer la prospérité et la stabilité à long terme de Hong Kong et de Macao depuis leur rétrocession ».

« Il est donc impératif de maintenir durablement ce principe », a-t-il indiqué. « Nous devons appliquer résolument, intégralement et correctement les principes dits « un pays, deux systèmes », « administration de Hong Kong par les Hongkongais », « administration de Macao par les Macanais », ainsi que le principe consistant à leur accorder un haut degré d’autonomie ; continuer d’administrer Hong Kong et Macao dans le respect de la légalité ».

« Nous devons continuer d’exercer le pouvoir de gouvernance globale de l’autorité centrale à l’égard de ces deux régions, de faire appliquer les principes dits administration de Hong Kong par les patriotes et administration de Macao par les patriotes ».

« Nous soutiendrons une meilleure intégration de Hong Kong et de Macao aux plans nationaux de développement et les encouragerons à jouer un plus grand rôle dans la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise », a-t-il ajouté.

Améliorer le bien-être du peuple

Xi Jinping s’est engagé à améliorer le bien-être du peuple et à accroître la qualité de vie, lors de la session d’ouverture du 20e Congrès national du PCC. « L’Etat, c’est le peuple ; et le peuple, c’est l’Etat. Si le PCC, en s’appuyant sur le peuple, a pris le pouvoir et continue de gouverner, c’est parce qu’il a eu et conserve toujours son soutien », a déclaré ce dernier.

Le principe fondamental de la gouvernance est de procurer des avantages au peuple, a indiqué Xi Jinping, notant que l’édification du Parti dans l’intérêt public et l’exercice du pouvoir au bénéfice du peuple ont pour but fondamental d’œuvrer au bonheur du peuple.

« Il faut, tout en se développant, garantir et améliorer le bien-être de la population, et encourager une lutte commune pour créer une belle vie et satisfaire sans cesse les aspirations du peuple à une vie meilleure ».

Le rôle de l’éducation, de la science et de la technologie et du talent dans la modernisation

Xi Jinping a insisté sur la nécessité de « revigorer la Chine par le biais de la science et de l’éducation et de développer une main-d’œuvre solide pour l’effort de modernisation ». L’éducation, les sciences et technologies ainsi que les compétences constituent des éléments fondamentaux et stratégiques indispensables à l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne, a indiqué ce dernier dans un rapport.

Selon lui, il faut

« considérer les sciences et technologies comme premières forces productives, les compétences comme première ressource et l’innovation comme première force motrice, conduire en profondeur la stratégie de renouveau national par les sciences et l’éducation, la stratégie de redressement du pays par l’émergence de talents et la stratégie de développement par l’innovation, explorer des pistes et domaines nouveaux en matière de développement et créer sans cesse de nouveaux moteurs et avantages de développement ».

« Pour promouvoir une éducation répondant aux attentes du peuple, la Chine va accélérer la mise en place d’un système éducatif de haute qualité, promouvoir une éducation permettant d’assurer le développement des élèves sur tous les plans, et favoriser l’égalité des chances en matière d’éducation », a assuré Xi Jinping.

Selon lui, « le système d’innovation scientifique et technologique sera amélioré. L’innovation doit occuper une position centrale dans l’entreprise de modernisation de la Chine, et un écosystème d’innovation ouvert et mondialement compétitif sera créé ».

La Chine va augmenter sa main-d’oeuvre, avec des mesures destinées à construire des centres mondiaux pour le talent et l’innovation à un rythme plus rapide.

La cause de la réunification de Taiwan

Xi Jinping a assuré la poursuite de « sa stratégie globale visant à résoudre la question de Taiwan dans la nouvelle ère et ferait avancer résolument la grande cause de la réunification de la patrie ».

« Taiwan appartient à la Chine, et c’est une question que seuls les Chinois peuvent trancher », a déclaré Xi Jinping, qui fera tout son possible afin de « réaliser la réunification pacifique. Cependant, nous ne pouvons garantir que nous n’aurons jamais recours à la force et nous gardons toutes les options ouvertes. Nous ne ciblons en aucun cas nos compatriotes de Taiwan, mais les ingérences des forces extérieures et les activités sécessionnistes d’une infime minorité d’éléments visant à l’indépendance de Taiwan ».

« Le courant de l’histoire progresse sans arrêt vers la réunification du pays et le renouveau national. La réunification complète de la patrie devra être réalisée, et se réalisera certainement », a affirmé le président chinois.

La confiance et la force dans la culture

« Pour réaliser l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne, nous devons poursuivre la voie du développement de la culture socialiste à la chinoise et renforcer la confiance dans notre culture », a indiqué Xi Jinping.

Dans ses efforts pour transformer la Chine en une puissance culturelle socialiste, le PCC se concentrera sur le fait de maintenir le socialisme à la chinoise, rallier le soutien du public, former de nouvelles générations, développer la culture chinoise et mieux présenter la Chine au monde, a-t-il noté.

« Le Parti créera une culture socialiste nationale, scientifique et populaire orientée vers la modernisation, le monde et l’avenir, stimulera la créativité culturelle de toute la nation, et renforcera la force spirituelle pour réaliser le grand renouveau de la nation chinoise ».

« Nous devons maintenir le système fondamental consistant à prendre le marxisme pour idéologie directrice », a-t-il indiqué, appelant à accroître en permanence la puissance culturelle de la Chine et le rayonnement de la culture chinoise.

Il a évoqué « la promotion d’une idéologie socialiste dotée d’une puissante force de cohésion et d’orientation ». « Le travail idéologique façonne le caractère de la nation et constitue le pilier de l’esprit national », indique le rapport. « Nous devons prendre fermement en main la direction du travail idéologique, appliquer sur toute la ligne le système de responsabilité dans ce domaine. »

« Nous devons renforcer l’idéologie et l’opinion publique dominantes qui encouragent à avancer vaillamment dans la nouvelle ère », selon le rapport lu par Xi Jinping. « Nous renforcerons le système de diffusion tous médias et chercherons à orienter l’opinion publique dominante en recourant à de nouveaux moyens. »

« Nous renforcerons nos capacités de communication internationale et augmenterons sur toute la ligne son efficacité, afin que notre droit à la parole corresponde à notre puissance globale et à la place que notre pays occupe sur la scène internationale », souligne le rapport.

Sécurité nationale et stabilité sociale

Xi Jinping a mis l’accent sur la modernisation du système de sécurité nationale et de la capacité en la matière et la sauvegarde de la sécurité nationale et de la stabilité sociale.

« La sécurité nationale constitue le fondement du renouveau de la nation, et la stabilité sociale, la condition préalable à la prospérité du pays », a déclaré ce dernier, ajoutant que « nous devons appliquer résolument le concept global de sécurité nationale et intégrer la préservation de la sécurité nationale dans tout le processus et tous les aspects du travail du Parti et de l’Etat pour assurer la sécurité nationale et la stabilité sociale ».

« Nous devons procéder à une planification d’ensemble de la sauvegarde et du remodelage de la sécurité nationale, consolider les fondements aux échelons de base sur lesquels s’appuient la sécurité nationale et la stabilité sociale, perfectionner le mécanisme favorisant notre participation à la gouvernance mondiale en matière de sécurité, afin de faire de la Chine un pays encore plus sûr et de garantir notre nouveau modèle de développement par une nouvelle architecture de sécurité ».

« Le PCC va optimiser le système de sécurité nationale, renforcer notre capacité à défendre la sécurité nationale, mettre à niveau la gouvernance en matière de sécurité publique et perfectionner le système de gouvernance sociale », a indiqué Xi Jinping.

La Chine va assurer la sécurité alimentaire et énergétique ainsi que la sécurité des chaînes industrielles et d’approvisionnement d’importance majeure ; améliorer sa capacité à garantir la sécurité de nos citoyens et personnes morales à l’étranger, afin d’y protéger leurs droits et intérêts légitimes.

Pour le président chinois, il s’agira de renforcer « la protection des données personnelles » et « optimiser le système de gouvernance sociale dit : concertation, synergie et partage » et « améliorer l’efficacité de la gouvernance sociale ».

Une discipline rigoureuse au sein du Parti s’impose de façon permanente

L’ensemble du Parti doit garder à l’esprit que faire régner une discipline rigoureuse dans ses rangs et faire avancer son auto-révolution s’imposent de façon permanente, a déclaré Xi Jinping, secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC).

« Il ne faut jamais céder à la lassitude ni manquer de vigilance », selon lui. « La clé pour œuvrer à l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne et promouvoir dans tous les domaines le grand renouveau de la nation chinoise réside dans le Parti » a-t-il assuré.

Afin de garder pour toujours le soutien entier du peuple et de consolider son statut de parti au pouvoir à long terme, notre parti, le plus grand parti marxiste au pouvoir dans le monde, doit faire preuve d’une lucidité et d’une détermination nécessaires à la résolution des problèmes complexes réservés à de grands partis, a affirmé Xi Jinping.

« Le PCC doit répondre aux exigences globales de l’édification du Parti dans la nouvelle ère, améliorer le système d’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti et développer sur tous les plans l’aptitude du Parti à se purifier, se perfectionner, se rénover et s’améliorer, de sorte que notre parti ne dévie jamais de son engagement initial, garde toujours à l’esprit sa mission, et reste éternellement la force directrice inébranlable du développement du socialisme à la chinoise« , selon lui.

Il dit vouloir « maintenir et renforcer la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti, de forger sans cesse notre esprit au moyen de la pensée sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, d’améliorer le système institutionnel et réglementaire d’autorévolution du Parti ».

Il a souligné « l’importance de former une équipe de cadres de qualité capable d’assumer la tâche importante du renouveau national, de renforcer les fonctions politiques et organisationnelles des organisations du Parti, de faire preuve d’une plus grande rigueur dans l’amélioration du style de travail et dans l’application de la discipline au sein du Parti, et de remporter la victoire totale de la bataille décisive et prolongée contre la corruption ».

http://french.peopledaily.com.cn/31966/517627/index.html