mercredi, juin 19

Les sites net étrangers, bloqués ou pas ?

Un communiqué du Ministère de l’industrie et des technologies de l’information (MITI) a tenté de désamorcer la polémique lancé suite à la parution d’un projet de changement de règlementation sur les noms de domaines. Ces nouvelles règles pourraient concerner le blocage de site n’ayant pas de nom de domaine en « .cn ». Le projet « ne compromettra pas les activités ordinaires des entreprises étrangères dans le pays », a assuré le ministère, mais les inquiétudes persistent.

Le 28 mars, le gouvernement a rendu public des propositions visant à modifier l’utilisation d’Internet, un nouveau projet après une série de mesure prises récemment pour réguler le web. Parmi les propositions figurent, de manière vague, le blocage général de tous les sites web étrangers, selon Le Monde. Pourtant, il s’agit pour l’heure de propositions ouvertes aux commentaires sur le site du ministère, qui ne présagent en rien une suppression des sites étrangers, ont affirmé les autorités. Celles-ci pourraient également contraindre tous les fournisseurs d’accès à bloquer l’accès à la majeure partie du Web, sous peine d’amende, note le quotidien français.

De son côté, le ministère précise que « le projet de règlement requiert que les sites Web qui accèdent au réseau chinois enregistrent leur nom de domaine dans le pays. Les sociétés qui accèdent au réseau en dehors des frontières de la Chine ne seront donc pas affectées ».

cyber espace internet Deux jours après la publication de ce projet de règlement, le ministère a précisé qu’il était suggéré que les fournisseurs de services Internet bloquent à l’avenir l’accès aux sites dont le nom de domaine n’est pas enregistré en Chine. « Il n’y a pas de conflit fondamental entre ce projet de règlement et les règles mondiales en matière de gestion des noms de domaine. Le règlement n’aura par ailleurs pas de répercussions sur les opérations quotidiennes habituelles des entreprises étrangères en Chine », a précisé le communiqué du MITI.

Dans un article publié sur le site du China Internet Information Center, Charlie Dai, analyste en chef pour Forrester Reserch, a expliqué que le communiqué de presse du MITI ne mentionne pas « si le nouveau règlement s’appliquera aux sites étrangers qui sont accessibles en Chine et ont leurs serveurs physiquement installés dans le pays ».

« De nombreuses sociétés internationales d’Internet ont déménagé leurs serveurs dans la partie continentale de la Chine en vue d’offrir une navigation plus rapide à leurs utilisateurs locaux », a indiqué ce dernier, ajoutant que « les termes utilisés dans le projet de règlement sont trop larges et imprécis pour savoir si ces entreprises sont concernées ».

Selon Charlie Dai, les sites dotés de serveurs installés hors du territoire chinois ne seront pas touchés par le nouveau règlement.  Le site spécialisé, Numerama, a précisé que le nouveau règlement, encore trop cague, devrait s’appliquer « uniquement aux sites web et aux services en ligne qui sont hébergés en Chine et ciblent un public chinois. Les sites hors de l’Empire du Milieu ayant des noms de domaine enregistrés à l’étranger ne seraient pas affectés par ces règles, sauf ceux des entreprises cherchant à s’adresser au public chinois pour mettre en avant des produits ou des services ».

Pour Long Weilian, blogueur de la sphère technologique, cité par l’agence de presse Xinhua, « la nouvelle réglementation est destinée à réduire les risques pour les consommateurs et les entreprises, mais aussi à promouvoir les noms de domaine chinois ».

« D’un point de vue technique, le réenregistrement d’un nom de domaine n’est pas une chose compliquée. Les sociétés peuvent transférer leur nom de domaine d’un fournisseur de services d’enregistrement étranger à un autre en Chine en moins d’une journée » a assuré ce dernier. Pour le moment, la rédaction finale du règlement n’a pas été faite, les commentaires et propositions sont encore possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *