Sélectionner une page

ECONOMIE

6,5% de croissance, la faute aux entreprises d’Etat

La croissance économique de la Chine poursuivra son ralentissement pour atteindre 6,5% en 2016 soit en deçà des 6,7% précédemment attendus par la Banque asiatique de développement, et 6,3% en 2017, selon les prévisions réalisées mercredi par la BAD. Cette prévision se situe dans le bas de la fourchette visée par Beijing, qui prévoyait une croissance entre 6,5% et 7%, après une performance de 6,9% en 2015.

Pour Shang-Jin Wei, l’un des économistes en chef de la BAD, cette trajectoire s’explique par une « faible demande extérieure et la surcapacité dans certains secteurs, conjuguées à une réduction de la main-d’œuvre et à une hausse des salaires, continueront de causer une baisse progressive du taux de croissance en Chine ».

Ce dernier a salué les « réformes structurelles de l’offre » engagées par le gouvernement, « dont l’amélioration de la flexibilité du marché de travail », qui sont « nécessaires pour améliorer la résistance de l’économie aux chocs négatifs et augmenter sa croissance potentielle ».

Le pays est en plein tournant économique, et tente de réorienter son modèle vers les services et la consommation, au détriment de l’industrie lourde, moteur au cours de ces 30 dernières années de son envolée économie.

La BAD tire la sonnette de l’alarme en pointant du doigt dans son rapport sur les Perspectives économiques asiatiques 2016, « la chute des investissements, surtout dans l’immobilier et les industries à forte intensité capitalistique », sont un frein pour l’économie.

Cela sera certainement « partiellement contrebalancé par les dépenses du gouvernement dans les infrastructures et le développement vert », ont évoqué les médias chinois, ainsi que la robustesse de la consommation.

Les surcapacités chinoises. Comparaison entre 2008 et 2014, en millions de tonnes.

Les surcapacités chinoises. Comparaison entre 2008 et 2014, en millions de tonnes.

Cependant, la Banque asiatique de développement s’inquiète des surcapacités de production des entreprises d’État, du vieillissement de la population, et des « renchérissement des coûts du travail », qui « alimentent le recul graduel de la croissance », a indiqué Shang-Jin Wei lors de la présentation du rapport.

L’activité est aussi plombée par « le violent ralentissement des investissements dans le secteur immobilier (toujours précaire) », a souligné la BAD dans son rapport.

Malgré les mesures prises, « il faut de toute urgence » que le gouvernement intensifie la réduction des capacités excédentaires dans la construction et l’industrie manufacturière, a indiqué lors d’une conférence de presse à Beijing, l’économiste en chef de la BAD, Jurgen Conrad.

Pour ce dernier, la responsabilité incombe aux « groupes industriels étatiques, responsables de l’essentiel des capacités excédentaires, qui utilisent des technologies obsolètes pour ramener de maigres bénéfices, voire de lourdes pertes, et dont l’endettement est colossal ».

L’institution admet l’efficacité de la politique économique progressive du gouvernement, car la suppression des surcapacités dans la sidérurgie, le charbon, le ciment, la construction navale, le verre et l’aluminium entrainerait la destruction de plus de 3,6 millions d’emplois, réduirait massivement les sources de revenus fiscaux des gouvernements locaux.

Raison pour lesquelles, Beijing « devra de surcroît adopter de nouveaux abaissements des ratios de réserves obligatoires des banques, pour les encourager à gonfler leurs prêts aux entreprises et stimuler l’activité », relève l’Agence France Presse.

Les émias chinois ont mit l’accent sur les risques clés évoqués par la BAD, « comprennent notamment la faiblesse de la demande mondiale, la volatilité des marchés financiers et une nouvelle baisse des prix mondiaux des matières premières ». Toutefois, « au niveau national, l’affaiblissement du moral des consommateurs et l’augmentation des créances bancaires douteuses risquent de saper la performance économique« , a estimé le rapport cité par l’agence de presse Xinhua.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :