Les tensions entre la Chine et l’Australie ne s’atténuent pas

par | Jan 13, 2021 | MONDE, Océanie

Le 12 janvier, Canberra a mis son veto à l’acquisition de l’entreprise de BTP Probuild par un groupe chinois, l’entreprise publique China State Construction Engineering Company (CSCEC), en invoquant des «raisons de sécurité».

Un veto pour des raisons de sécurité nationale

Le gouvernement australien fait appel à une nouvelle loi sur les investissements étrangers. En vigueur depuis le 1er janvier, elle permet notamment aux autorités de s’opposer à l’arrivée de fonds étrangers dans des secteurs sensibles.

Mais l’achat exhorté est une petite opération de 300 millions de dollars australiens (190 millions d’euros) dans le secteur de la construction qui n’est pas particulièrement vulnérable.

Le propriétaire majoritaire de Probuild, la société sud-africaine Wilson Bayly Holmes-Ovcon Ltd (WBHO), a déclaré dans un dépôt de la bourse de Johannesburg qu' »une grande société internationale de construction et de services civils » avait retiré son offre après avoir appris que le régulateur australien des OPA étrangers la rejetterait.

L’Australian Financial Review a rapporté le 12 janvier que China State Construction Engineering Corp prévoyait de payer 300 millions de dollars australiens (231 millions de dollars) pour la participation de 88% de WBHO dans Probuild.

Le trésorier australien Josh Frydenberg, qui supervise le Conseil d’examen des investissements étrangers du pays, a déclaré dans un courriel que «le gouvernement ne commente pas l’application des accords de filtrage des investissements étrangers tels qu’ils s’appliquent ou pourraient s’appliquer à des cas particuliers».

Cependant sa décision ne serait pas la première. En effet, Josh Frydenberg a stoppé le rachat par des intérêts chinois de certaines entreprises australiennes, en révisant la législation concernant les entreprises étrangères en matière de fusions et acquisitions.

En 2019, il a décidé d’y inclure les problèmes de sécurité nationale, comme raison de bloquer tout accord. Depuis lors, l’Australie a empêché China Mengniu Dairy Co d’acheter le producteur laitier national Lion-Dairy and Drinks Pty Ltd à Kirin Holdings Co, la société japonaise.

La Chine dénonce

Zhao Lijian, porte parole MAE

Pour la Chine, « le gouvernement australien a violé les principes de l’économie de marché et l’esprit de l’accord bilatéral de libre-échange ».

Le porte parole du ministère des affaires étrangères, Zhao Lijian a ainsi commenté le véto du ministre australien des Finances, Josh Frydenberg, à l’offre de la société chinoise China State Construction pour l’entrepreneur australien Probuild, pour des raisons de sécurité nationale.

Or Probuild a déjà collaboré avec des entreprises de construction chinoises, en participant entre autre à la construction de la plus haute tour résidentielle de Sydney par le groupe Greenland.

« C’est un autre exemple de la politisation par la partie australienne sur des questions de commerce et d’investissement et de la discrimination des entreprises chinoises », a déclaré Zhao Lijian.

Pour ce dernier, « le comportement de l’Australie a entamé non seulement l’élan de développement de la coopération concrète Chine-Australie, mais aussi l’image et la réputation de l’Australie ».

Le porte-parole a souligné que « l’intérêt mutuel avec des résultats gagnant-gagnant est la base de la coopération économique Chine-Australie », indiquant que la Chine « exige toujours des entreprises chinoises qu’elles respectent les règles internationales et les lois et réglementations locales lors de leur coopération avec les pays étrangers ».

« Toute pratique politisant la coopération commerciale normale et l’ingérence politique sous le prétexte de la sécurité nationale est totalement erronée, » a poursuivi le porte-parole.

« Nous souhaitons que la partie australienne adhérera aux principes du marché ouvert et de la concurrence loyale, et fournira un environnement commercial équitable, ouvert et non discriminatoire aux entreprises de tous les pays, y compris celles de la Chine », a-t-il ajouté.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :