Interrogée sur la liste noire américaine sur laquelle figure 28 organisations chinoises, le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que la Chine continuerait à prendre des mesures fermes et résolues pour protéger sa souveraineté nationale.

Les Etats-Unis doivent cesser de s’immiscer dans les affaires de la Chine, a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d’un point de presse régulier.

Le gouvernement américain a élargi sa liste noire pour y inclure certains des plus importantes startups chinoises en intelligence artificielle, affirmant qu’il s’agissait d’une réaction au traitement réservé aux minorités musulmanes par Beijing.

Cette décision a intensifié les tensions avant les négociations commerciales de haut niveau à Washington, qui doivent avoir lieu les 10 et 11 octobre.