La Chine a publié un livre blanc, intitulé « le développement vert de la Chine dans la nouvelle ère », présentant en détail les idées, les actions et l’expérience de la Chine en matière de développement vert dans le cadre de la nouvelle ère mise en avant par le président Xi Jinping.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Wang Wenbin a indiqué que « la Chine a résolument suivi la voie du développement vert et a toujours été un participant, un contributeur et un pionnier important dans la construction de la civilisation écologique mondiale ».

Ce dernier a énuméré les avancées de la Chine en matière de développement durable :

  • premier pays à parvenir à une « croissance zéro » de la dégradation des sols dans le monde
  • taux de couverture forestière et le volume de son stock forestier ont maintenu une « double augmentation » pendant plus de 30 années consécutives
  • nouvelles mesures pour prévenir et contrôler la pollution et a considérablement amélioré la qualité de l’environnement.

Lire aussi : La neutralité carbone d’ici 2060 coûtera 21 000 milliards

Il a également évoqué les priorités du gouvernement :

  • intention de réduire l’intensité de nos émissions de carbone de la manière la plus radicale au monde
  • passage du pic d’émissions de carbone à la neutralité carbone « dans les plus brefs délais, donnant ainsi la contribution de la force chinoise dans les efforts mondiaux pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone ».

La «Chine verte» n’est pas seulement un trait caractéristique de la belle Chine, elle représente aussi la contribution de la Chine au développement durable mondial, a assuré le porte-parole de la diplomatie chinoise.

Sur le plan international, la initié et participé à

  • la mise en œuvre l’Initiative pour le Développement mondial
  • l’établissement du Partenariat mondial pour la coopération en matière d’énergie propre
  • la coopération en matière de transition énergétique et d’efficacité énergétique dans des cadres tels que le G20, les BRICS,
  • l’Organisation de coopération de Shanghai et la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC).
  • la signature d’un protocole d’accord avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement sur la construction de « la Ceinture et la Route » verte,
  • la signature de plus de 50 documents de coopération sur la préservation de l’environnement avec les pays et organisations internationales concernés.

Lire aussi : « La lutte climatique est l’opportunité de leadership de l’Asie »

« La Chine est prête à continuer à collaborer avec la communauté internationale pour rendre notre monde plus «vert», faire profiter les populations de tous les pays des avantages du développement vert et construire ensemble un monde plus propre et plus beau », a assuré le porte-parole Wang Wenbin.