Dans un communiqué de presse, publié aujourd’hui, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a évoqué la question des conflits territoriaux en mer de Chine méridionale.

« En tant que Secrétaire général, je ne peux pas faire de commentaire sur une affaire d’arbitrage pour laquelle une décision doit être rendue d’ici peu », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse commune, avec le ministre des affaires étrangères, Wang Yi.

« Mais j’ai toutefois insisté auprès du Ministre Wang, comme je l’ai fait avec tous les autres pays concernés, sur la nécessité de résoudre leurs différends de manière pacifique et d’éviter toute escalade ou malentendu qui pourrait mettre la sécurité et le développement de la région en péril », a précisé Ban Ki-moon.

La dernière prise de parole sur le sujet, date de mai 2014. Le secrétaire général de l’ONU avait noté « avec inquiétude » la montée de la  tension entre la Chine et le Vietnam, suite à l’installation par Beijing de structures de forage.

Selon le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq, Ban Ki-moon a demandé « instamment aux parties concernées de faire preuve de la plus grande retenue et de régler leur différend de manière pacifique par le dialogue et en conformité avec les lois internationales, dont la Charte de l’ONU ».