La municipalité de Wuhan (Hubei) a mis en place un quartier général pour le contrôle et le traitement de la pneumonie causée par le nouveau coronavirus, appelé 2019-nCoV.

Dirigé par le maire de Wuhan, Zhou Xianwang, cette structure se compose de 8 groupes composés des responsables de la gestion de l’approvisionnement d’urgence, de la circulation, des soins médicaux et du contrôle des épidémies.

Une équipe médicale sera présente sur les lieux pour le traitement de chaque patient infecté se trouvant dans une situation grave. De plus, après la contagion du personnel médical, il a été ordonné des mesures drastiques pour protéger le personnel médical de la contagion.

Les rassemblements publics doivent être limités ou annulés. A cela s’ajoute la fermeture des marchés concernés, le contrôle de la circulation des animaux sauvages et la surveillance de la température corporelle des voyageurs dans les aéroports, les gares et les ports.

Ce quartier général sera chargé de diffuser les dernières informations et les progrès en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie, et de diffuser les connaissances en matière de prévention, afin d’éviter la panique de la population.

La pneumonie causée par le nouveau coronavirus a été signalée pour la première fois à Wuhan en décembre 2019, où désormais 198 cas de pneumonie virale ont été confirmés.

Selon le bilan établi le 20 janvier à 18h00 (heure locale), 224 cas de pneumonie provoqués par le coronavirus ont été signalés en Chine, dont 217 sont confirmés et 7 restent suspects.