Nancy Pelosi, a appelé à un boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver 2022 à Beijing, en Chine, qui a fait part de sa ferme opposition à cet appel.

Cliquez pour en savoir plus sur les relations entre la Chine et les Etats-Unis

La présidente démocrate de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, a appelé à un boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver 2022 à Beijing, en accusant la Chine de violation des droits de l’homme et en estimant que les dirigeants qui y participeraient perdraient toute autorité morale.

A Washington, le porte-parole de l’ambassade de Chine, Liu Pengyu, a déclaré à l’agence de presse Reuters que les tentatives américaines d’ingérence dans les affaires intérieures de la Chine pendant les Jeux olympiques étaient vouées à l’échec.

« Je me demande ce qui fait que certains responsables politiques américains pensent qu’ils ont réellement une soi-disant autorité morale? Sur les questions des droits de l’homme, ils ne sont pas en position, ni historiquement ni actuellement, d’émettre des critiques sans fondement contre la Chine« , a-t-il déclaré.

Nancy Pelosi a invité les chefs d’État du monde entier à ne pas assister aux Jeux Olympiques prévus en février 2022 dans la capitale chinoise, alors que le département d’État qualifie de génocide le sort réservé à la minorité musulmane des Ouïghours dans le Xinjiang, dans l’ouest de la Chine.

« Ce que je propose – et je me joins à ceux qui le proposent – c’est un boycott diplomatique« , a-t-elle déclaré lors d’une audition sur le sujet au Congrès américain. Pour elle, il faut que « les principaux pays du monde refusent de participer aux Jeux olympiques » pour marquer leur opposition à la politique de la Chine.

« Ne rendons pas hommage au gouvernement chinois en invitant des chefs d’Etat à se rendre en Chine », a-t-elle ajouté.

« Le fait que des chefs d’Etat se rendent en Chine alors qu’un génocide est en cours (…) soulève réellement la question de savoir de quelle autorité morale dispose-t-on pour parler à nouveau des droits de l’homme n’importe où dans le monde », s’est-elle interrogée.

En avril, le porte-parole du département d’Etat, Ned Price, avait indiqué que Washington souhaitait une approche coordonnée concernant les JO en Chine, et non nécessairement un boycott collectif.

Mascotte JO2022

Lire aussi : Washington réfléchit au boycott des JO de Pékin, colère de la Chine

A Beijing, «la Chine a exprimé mercredi son fort mécontentement et sa ferme opposition à certaines personnes des Etats-Unis appelant au boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver 2022 de Beijing».

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian a déclaré que «sur la base de l’idéologie et des préjugés politiques, quelques personnes aux Etats-Unis ont utilisé la prétendue question des droits de l’homme pour salir la Chine dans le but d’interférer, d’entraver et de perturber la préparation et l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de Beijing».

Face à l’appel au boycott de Nancy Pelosi, Zhao Lijian a assuré que «les commentaires de quelques individus américains sont pleins de mensonges et de fausses informations. C’est une farce typiquement américaine et elle est vouée à l’échec».

Ce dernier a indiqué que la charte olympique exige le maintien et la promotion de l’indépendance et de la neutralité politique des sports olympiques.  «Les préparatifs pour les Jeux olympiques d’hiver de Beijing se déroulent sans heurts et ont été très appréciés par le Comité international olympique», a déclaré Zhao Lijian, exhortant des «politiques américains à cesser de jouer des tours politiques méprisables avec les sports olympiques, et à cesser de se tenir du côté opposé des athlètes mondiaux ainsi que des fans des Jeux olympiques d’hiver».