La Chine a promis au Cambodge 100 millions de dollars (84 millions d’euros) d’assistance militaire, d’après le ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe.

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a rencontré ce 25 juin à Phnom Penh le ministre Wei Fenghe, afin de consolider les relations bilatérales. Hun Sen a considéré la Chine comme «un bon et vrai ami», dont «l’amitié a passé le test du temps et est devenue encore plus forte».

Interrogé par le site Sputnik News, Shen Shishun, directeur du Centre d’étude du Pacifique sud à l’Institut chinois des problèmes internationaux, a expliqué que «contrairement aux allégations des médias, il ne s’agit pas d’un soutien au Premier ministre Hun Sen en vue des prochaines élections».

Ce dernier a réfuté les accusations contre le gouvernement chinois, qui  assisterait militairement le Cambodge pour «influer sur les résultats des élections dans un pays ou un autre».

Shen Shishun a expliqué que «selon les médias occidentaux, la Chine aide le Cambodge en matière d’économie, de transport, d’éducation et de culture rien que pour soutenir le pouvoir de Hun Sen. N’est-ce pas une absurdité pure et simple? Le Cambodge est un ami et camarade de la Chine en Asie du Sud-est. La Chine aide toujours ses amis dans les domaines les plus variés. Pour nous, c’est tout à fait naturel».

Selon ce dernier, le soutien militaire «n’a rien à voir avec les prochaines législatives au Cambodge», a résumé le politologue, ajoutant que l’assistance accordée par la Chine n’était assortie d’aucunes conditions politiques. La Chine est l’un des plus gros donateurs d’assistance militaire accordée au Cambodge, et l’un de ses plus importants investisseurs étrangers, avec plus de 36% de l’assistance globale accordée au Cambodge vient à la Chine.

En juin 2018, le ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe, a accepté la demande du général Mao Sophan, commandant de la Brigade 70, d’équiper les cinq unités anti-terroristes  du Cambodge jusqu’en 2019. Des discussions ont également eu lieu pour préparer la célébration du 25ème anniversaire de la Brigade 70, qui aura lieu le 15 octobre 2019.

Mao Sophan a également demandé à la Chine de fournir du matériel pour construire un champ de tir de 17 000 hectares. De son côté, Wei Fenghe a assuré que «le gouvernement et le peuple chinois continueront de fournir l’équipement demandé à la Brigade 70 ainsi qu’aux Forces armées royales cambodgiennes (RCAF)».

Le général Mao Sophan a remercié la Chine qui a – selon lui – «… constamment fourni une assistance pour la formation militaire de la Brigade 70 en vue de défendre la souveraineté, l’intégrité territoriale, la sécurité et la stabilité du gouvernement du Cambodge …».

Ancienne unité de protection d’élite de VIP pour le Premier ministre Hun Sen, la Brigade 70 est un corps d’élite au sein de l’armée, sorte d’unité de Forces spéciales, destiné à intervenir lors de manifestation ou troubles graves.