Une quatrième vague de Covid-19 s’abat sur Hong Kong. Les autorités de Hong Kong constatent qu’une dizaine de cas de contamination étaient en relation avec des cours de danse.

Cliquez sur l’image pour accéder à notre Édition spéciale!

Les autorités de Hong Kong ont conclu que plusieurs nouveaux cas de contamination par le Covid-19 étaient liés aux élèves de cours de danse, a expliqué le portail d’information gouvernemental local.

Le Centre de protection de la santé a annoncé qu’il enquêtait actuellement sur 26 nouveaux cas, dont cinq importés, neuf à source d’infection inconnue et 12 en lien avec des cas locaux.

Parmi les douze cas locaux, neuf émanent d’une école de danse. «Au moins trois clubs de danse sont impliqués», a déclaré le chef du département des maladies transmissibles du Centre, Chuang Shuk-kwan.

Or, certains des instructeurs de danse ont enseigné dans deux autres endroits. «Il est possible que plus de structures soient impliquées parce que, en règle générale, les professeurs de danse n’enseignent pas dans une seule structure», a indiqué Chuang Shuk-kwan.

Le journal britannique a indiqué que ces établissements sont surtout fréquentés par des femmes d’affaires à revenu élevé et des femmes au foyer aisées. Ainsi, une ancienne responsable de HSBC en Asie a payé en 2004 à une école de danse locale 120 millions de dollars de Hong Kong (presque 13 millions d’euros) pour un abonnement de huit ans.

La cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a vivement critiqué ceux qui se sont rendus dans ces clubs parce qu’ils ne portaient pas de masques pendant les cours, selon le Financial Times.

Hong Kong a informé le 20 novembre de l’arrivée d’une quatrième vague de Covid-19 qui pourrait devenir incontrôlable.

La cheffe de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, a de nouveau exhorté la population à rester confinée et à éviter les rassemblements familiaux dispensables alors que Hong Kong peine à contrôler une hausse des nouvelles infections au coronavirus.

Hong Kong a annoncé des mesures sanitaires plus strictes, notamment pour les rassemblements, et demandé à la plupart des fonctionnaires de travailler depuis chez eux. Les écoles vont fermer leurs portes mercredi, et ce jusqu’à la fin de l’année.

Jusqu’à présent, Hong Kong n’a pas imposé de confinement complet. Toutefois, plus de 6.300 cas de contamination ont été recensés dans le pôle financier depuis le début de l’épidémie, dont 76 infections supplémentaires le 30 novembre.

En dépit de la limitation des rassemblements à quatre personnes mise en place, des groupes plus importants de personnes ont été régulièrement aperçus à travers le territoire, notamment durant les week-ends et jours fériés.